Blizzard Axel T. 6 - Par Nakaba Suzuki - nobi nobi

29 octobre 2020 0 commentaire
  • Clap de fin des aventures de Fubuki qui fait face à son plus grand rival : Gabriel White, l'ancien élève de McKenzie, surnommé le Quad Devil. Une fin en apothéose pour une très belle série.

À Los Angeles, la compétition junior organisée par la chaîne LBN débute enfin, avec pour événement-phare le retour de Gabriel White, absent durant de longs mois, et son duel avec le nouvel élève japonais de son ancien entraîneur : Fubuki Kitazato, notre jeune héros !

Une confrontation qui éclipse tous les autres patineurs pour nous proposer un ultime tome qui se resserre autour de Fubuki, de ses rêves et de sa force de caractère, mais aussi de sa capacité à inspirer les autres. De plus, si lors de ses précédentes prestations, le récit mettait en scène son incarnation de célèbre morceaux de musique, cette fois-ci, c’est son identité en tant que patineur que Fubuki va raconter au public.

Un duel entre, d’un côté, "Devil" animé uniquement par le désir de la perfection technique, ayant pour cela renoncé à ses émotions pour transformer son corps en une machine infaillible ; et de l’autre, le jeune garçon capable de captiver le cœur du public et de lui transmettre ses émotions comme personne d’autre.

Blizzard Axel T. 6 - Par Nakaba Suzuki - nobi nobi
BLIZZARD AXEL © Nakaba SUZUKI / Kodansha Ltd.

Comme toujours, les prouesses physiques se révèlent exceptionnelles : les deux rivaux enchaînent les sauts jamais vus, établissant de nouveaux records mondiaux. Mais c’est sur le terrain du mental, et du rapport au public, que se joue la véritable bataille : le démon qui fascine par son implacabilité contre le cœur généreux qui se donne entièrement à son public pour lui apporter joie et bonheur.

Un schéma simple que Nakaba Suzuki sublime grâce à sa maîtrise de la décomposition des mouvements et du cadrage de ses cases, mais aussi à la sensibilité à fleur de peau de ses personnages, dont on s’étonne toujours de la délicatesse des sentiments par rapport à la violence et la détermination de leurs prestations physiques.

Un équilibre parfait entre fragilité intérieure et force extérieure, typique de l’auteur, qui aura habité Blizzard Axel du début à la fin. Un récit fort, sur une discipline pas si commune que ça en manga, peuplée de personnages attachants, de prestations hyperboliques fascinantes et d’un amour immodéré pour le divertissement du public - analogie évidente au travail-même du mangaka !

BLIZZARD AXEL © Nakaba SUZUKI / Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?