Blood + - T 1, 2 & 3 - Par Asuka Kastsura - Glénat Manga

25 octobre 2008 1
  • Saya est une vampire de grande puissance, mais qui a perdu la mémoire. Derrière l'apparence d'une jeune lycéenne, elle devra pourtant réapprendre à se battre pour sauver le monde. Une adaptation bien pauvre des récits originels. Les fans s'en satisferont, tandis que les autres passeront à autre chose.

Saya ressemble une lycéenne vivant une vie normale sur l’île japonaise d’Okinawa. Elle a été adoptée et n’a aucun souvenir datant de plus d’un an. Cependant, elle souffre de réminiscences troublantes. Il lui revient ainsi des souvenirs datant de son combat contre des démons pendant la Seconde Guerre mondiale mais aussi dans la Russie du début du XXe siècle. La plus oppressante de ses réminiscences concerne un manoir français du XIXe siècle qui révèle en fait le milieu où elle a été élevée. Saya est "née" en 1833 dans un cocon provenant d’une momie de chiroptère aux côtés de sa sœur Diva. Saya et Diva sont en fait les derniers vampires connus, nés en ce monde pour abattre tous les démons.

Blood + - T 1, 2 & 3 - Par Asuka Kastsura - Glénat MangaBlood, the last vampire est avant tout une série de romans dont fut tiré un film de long métrage, ainsi qu’une série de dessins animés et des jeux vidéo. Entre-temps, une série de mangas a été créée, en trois parties, fonctionnant en cross over : Blood + en 5 volumes, le diptyque Blood + A qui reviendra sur le passé de l’héroïne Saya et de son écuyer Hagi lorsqu’il était en Russie, et Blood + Yakikoushi qui conclura l’ensemble dans un one-shot mettant aux prises Hagi avec son destin. Paru initialement chez Panini Comics, c’est donc Glénat qui publiera les 8 volumes retraçant cette série aux fans multiples.

Au risque de me faire incendier, je dois avouer que cette adaptation m’a plutôt déçu : les cadrages sont parfois trop serrés dans les scènes d’action, ce qui donne un sentiment de confusion, mais surtout le rythme de l’ensemble est super lent, et il faut attendre le troisième tome pour que quelques clés soient enfin données au lecteur, afin qu’il puisse identifier les protagonistes présentés précédemment, et qu’il mélangeait allègrement. Et je vous passe la disparition des caractères spéciaux d’une police, certaines bulles devenant de petits messages codés.

Les assidus de Blood seront sûrement ravis de pouvoir replonger dans cet univers fascinant et apprécieront les petits détails de la vie quotidienne de Saya avant qu’elle ne retrouve la mémoire. Mais pour les néophytes, le temps semblera bien long et les occasions de décrocher seront nombreuses. Je leur conseillerais donc de lire les trois premiers tomes afin de se donner une vue d’ensemble, avant de juger du thème malheureusement éculé que les premiers chapitres présentent. Espérons que les séries parallèles auront plus de punch.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :