Bo Doï n°104

29 janvier 2007 0 commentaire
  • Le numéro de février sort ces jours-ci dans les kiosques, outre les publications de nouvelles séries, le mensuel de toute la BD fait le plein d'infos et d'entretiens.

Nous vous l’avions annoncé et ce dernier numéro nous le confirme mais en publiant un extrait : Moebius vient de réaliser un épisode de la série XIII.
Au cours de l’entretien qui encadre "la planche ", Jean Giraud ne cherche pas à dissimuler les arrières pensées commerciales de l’éditeur soucieux de faire "un coup" avec la publication simultanée de deux albums ( l’autre étant signé de W. Vance), c’est aussi l’occasion pour Giraud de nous faire part de ses impressions et de jeter un regard toujours original sur la BD d’aujourd’hui.

On pourra d’ailleurs confronter ce point de vue avec celui de François Bourgeon, auteur rare dont les péripéties éditoriales de ces dernières années n’ont pas entamé le plaisir et l’envie de création.
En avant première de la sortie du quatrième tome de Cyan, l’auteur des Passagers du vent nous fait part de ses nouveaux projets, de la vision très personnelle de son travail, des propos emprunts d’une certaine sagesse et d’une grande lucidité face aux enjeux de la BD de demain.

D’autres auteurs sont au rendez-vous, parmi lesquels, on relèvera Hermann à l’occasion d’une nouvelle publication cocasse et...coquine ; Frank Miller, en duo avec Will Eisner dans les morceaux choisis d’un dialogue à paraître chez Rackam. On appréciera aussi et tout particulièrement le retour sur un auteur un peu oublié depuis quelques temps : Catherine Beaunez qui, après plus de vingt ans de BD et de dessins de presse a bien du mal à retrouver un éditeur. BD, un univers impitoyable ? L’auteur révélée par l’album "
Mes partouzes" chez Glénat en..1984, reste malgé tout par delà sa "galère" combative, optimiste, et annonce un prochain opus sur ...les relations mère-fille, à suivre !

Du côté des séries, la sympathique série de Kersacoët et Hubert Miss pas touche trouve ici une conclusion heureuse et riche en rebondissements. Smoke City histoire aux ambiances forte en gris coloré de Carré et Mariolle semble trouver un rythme de croisière prometteur. La découverte du mois concerne la prépublication d’une nouvelle série des éditions Dargaud : Le Complexe du chimpanzé, Ponzio et Marazano revisitant pour nous le paradoxe temporel à travers une histoire qui hésite entre Nimitz, retour vers l’enfer, succès cinématographique des années 1980 et Zipang, célèbre manga de Kawaguchi. Ici, les deux célèbres astronautes Amstrong et Aldrin se retrouvent après leur marche sur la lune de 1969 quelque part dans le pacifique en...2035 ! Dessins, plans et mise en page séducteurs font de cette histoire plutôt bien enlevée une BD dont on attendra avec impatience les prolongements.

Après Angoulême festivaliers et auteurs tentent sans doute de se remettre du marathon des dédicaces, BoDoï a recueilli les témoignages parfois drôles, aigris et... fatigués d’un certain nombre de pratiquants du genre. Anecdotes, états d’âmes et souvenirs des Zep, Tibet et autres Goossens ou Davodeau illustrent au sens propre et figuré cette enquête sur le phénomène incontournable de tout festival. Peut-être que certains d’entre vous (nous ?) se reconnaitront dans les portraits sans complaisance qui émaillent ce voyage au coeur du monde merveilleux et terrible du dessin autographe..

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?