BoDoï n°114 : Toujours un peu plus à l’Ouest ?

31 décembre 2007 1 commentaire
  • Quoi de neuf en cette fin 2007 ? Le western !
    C’est du moins ce qu’affiche ce dernier numéro avant changement de formule.

Nouveaux auteurs, nouvelles écritures, à travers un gros dossier, la revue dresse un portrait réactualisé d’un genre qu’on aurait tort de croire moribond : le western. Même si Lucky Luke ou Blueberry restent des valeurs sûres mais pas franchement neuves, c’est du côté de Christophe Blain (avec la série Gus, publié par Dargaud), de Nicolas Dumontheil (Big Foot, deux tomes chez Futuropolis) ou encore de Mathieu Blanchin (Calamity Jane chez Rivage) que semble venir un souffle nouveau. Pas de doute, les cow-boys semblent bien remis en selle dans cet article complété par les propos experts de Christian Rossi (auteur de W.E.S.T. chez Dargaud).

Loin des plaines du Far-West, plusieurs dizaines d’étudiants « planchent » eux, sur les bancs des écoles…de BD. Plusieurs instituts se sont d’ores et déjà positionnés sur un créneau visiblement porteur mais dépourvu de toute garantie pour les candidats à la publication. Les points de vue de Philippe Osterman, directeur chez Dargaud, de Jérôme Lereculey, (dessinateur et prof) ou de Lisa Mandel, ancienne élève des Arts Déco de Strasbourg apportent chacun un éclairage personnel et singulier à une enquête signée Paul Brabon.

Au rayon enquête justement, BoDoï poursuit son panorama de la BD mondiale en proposant une halte bien instructive en Afrique du Sud, pays riche d’une production noire, blanche et...colorée. Cette série de reportages, sérieuse et documentée mériterait sans doute une place plus importante.

Fidèle à son habitude le magazine nous gratifie de quelques rencontres agréables et savoureuses ; comme celle avec Juanjo Guarnido qui, en plus de ses états d’âmes, nous dévoile d’autres aspects de son univers graphique, notamment à travers sa nouvelle série : Sorcelleries dont le premier tome sort chez Dargaud début janvier.

Autre rencontre et autre univers : celui de Colonel Moutarde dont la ligne glamour et claire a manifestement retenu l’attention d’ Allison Reber. D’autres auteurs, tout aussi singuliers, se bousculent au gré de leur actualité éditoriale, c’est le cas, par exemple, de Tezuka (Shumari à paraître chez Tonkam) ou de Clarke qui après Mélusine, s’est trouvé un nouveau héros : George W.Bush, himself ! Décidément, il n’y a pas de petits moyens !

Côté prépublication, la série fort prometteuse de Perger et Henry nous laisse dans un Paris du XIXème siècle ruisselant, inondé de suspense et de mystères. Ce premier tome de Sequana hésitant entre les Mystères de Paris et Vidocq, s’achève par la mise en place d’une intrigue bien menée et servie par une grande maîtrise graphique.
Torquemada, (tome 2), est la nouvelle série que BoDoï a choisie de nous présenter en pleine période de Noël. Présentée comme un évangile selon le Punk (!), la série de Xavier Lemmens scénarisée par Philippe Nihoul nous emmène, tambour battant, dans les coulisses d’un Vatican passablement déjanté, carrément destroy à l’aide d’une intrigue qui ne l’est pas moins ! Après Bush et bien d’autres c’est au tour Jean Paul II de se transformer en héros de BD très...à l’Ouest, lui aussi !

Enfin, les amateurs de sorcellerie et d’ésotérisme retrouveront avec bonheur le second épisode de Licorne. Injustement passée inaperçue (sauf ici bien entendu !) lors de sa première parution, la série d’Anthony Jean et Mathieu Gabella trouvera-t-elle grâce à cette publication une nouvelle impulsion ? C’est tout le mal qu’on peut souhaiter à une série qui associe avec justesse un scénario original à une mise en images riche et séduisante.

Et si c’était là, l’une des raisons d’être d’une bonne revue ?

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

BoDoï n°114, dans tous les kiosques 5,95 € ...en attendant la nouvelle formule annoncée pour le 19 janvier prochain.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • BoDoï n°114 : Bonne année BoDoï !
    1er janvier 2008 22:21, par BD75Paris

    Dommage que nous n’ayons pas plus de précisions sur la nouvelle formule, de plus en plus indispensable à mon humble avis. Le paysage de l’info-BD est en perpétuelle mouvance, comme en témoignent la plupart des tentatives de lancement de titres qui ne parviennent pas à s’imposer sur la durée.

    Entre une info-BD qui est de plus en plus accessible en temps réel gratuitement en ligne (blogs d’auteurs, sites d’éditeurs, de critique BD ou le votre !!), et une presse écrite gratuite (Canal BD, Lettre de Dargaud, BD Caf-Mag, sans oublier Zoo dont la nouvelle formule s’annonce prometteuse), le bon positionnement semble difficile à trouver. Meilleurs voeux quand même pour 2008 !°)

    Répondre à ce message