Bon Dieu, la rentrée du Chat !

8 octobre 2014 1 commentaire
  • Le Vatican avait failli de ne se pas se remettre de la précédente "Bible du Chat", et voilà que Geluck remet le couvert avec "Le Chat passe à table". Une sélection de gags du meilleur cru qui passe à la moulinette notre actualité. Au menu, nos petites habitudes détestables : un régal !

Il y a tout juste un an, Philippe Geluck frappait très fort en publiant une « Bible » revisitée par son Chat, d’une audace rarement égalée ! Dans un élégant coffret reprenant deux petits livres oblongs, format peu canonique, l’auteur passait la religion catholique au vitriol, avec un humour permissif qui n’appartient qu’à lui !

Loin de l’acte de contrition, Philippe Geluck persistait et signait avec quelques vidéos très orientées. Elles prouvaient, si besoin, que l’auteur n’avait rien perdu de son humour et de son irrévérence. Nous vous proposons de les voir (ou revoir) afin de démontrer une fois de plus que Geluck désire rire de tout comme l’expliquait un précédent ouvrage paru également en 2013, et que « tous les moyens sont bons » (sic), pour le faire !

Et quand Philippe Geluck tient un sujet, il n’y va pas avec le dos du missel ! Nous vous proposons de retrouver ci-dessous une actualité reprise encore récemment sur son site Internet et qui explique comment il a dédicacé son livre au pape !

L’auteur du Chat, qui a réalisé une « bible » d’une crétinerie assumée, a décidé d’envoyer son œuvre au Pape François, qui lui a répondu !

La dédicace se composait ainsi : « À Sa Sainteté le Pape François, amitiés de Philippe Geluck et de Dieu – mon co-scénariste – je parie que c’est la première fois que vous recevez une Bible dédicacée par les auteurs. »
Contre toute attente, l’auteur belge a reçu une réponse aimable du secrétariat du Pape argentin : « Le Pape a été très touché par cette attention ; il dira une prière à votre attention et vous bénit ainsi que tous vos proches. »

L’esprit saint accompagna cette édition biblique du Chat puisqu’il connut un succès sans précédent. Interrogé récemment sur les derniers changements à la tête de Casterman, son directeur éditorial des bandes dessinées Benoît Mouchart soulignait l’importance stratégique du félin dans son catalogue, promettant d’amplifier sa collaboration, « d’autant plus que Le Chat est la seule série grand public du secteur bande dessinée dont les ventes ont progressé ! »

Le Retour du félin cabot

Bon Dieu, la rentrée du Chat !
Après un tel succès l’année dernière, Philippe Geluck était dès lors attendu au tournant. Mais ce n’est pas un vieux matou qu’on apprend à faire des minauderies et, comme toujours, c’est l’animal qui mène le jeu depuis quelques semaines. Non seulement, on le retrouve régulièrement depuis septembre aux Grosses Têtes reprises par son compère Laurent Ruquier, alors le papa du Chat n’avait plus fait d’émission récurrente depuis huit ans. Mais en plus, il s’offre le luxe de s’offrir la plus longue fresque de bande dessinée du monde (140 mètres !) dans la commune d’Etterbeek (Bruxelles), une commune qui l’a vu naître, lui, mais aussi Hergé et Franquin, l’humour doit irradier dans ce bled !

Au cœur du quartier de La Chasse, située entre les Universités Libres de Bruxelles (flamande et francophone...) et le quartier européen, cette fresque est composée de vingt-quatre inédits qui valent le détour. Chaque dessin vante le quartier : la caserne de police avec laquelle « ils font mur commun », se moque des automobilistes, harangue le chaland sur ses habitudes quotidiennes, tourne la Belgique en dérision et ceci en plusieurs langues ! Le site des fresques murales bruxelloises vous en donne un échantillon

Photo : Sanza François

Alors qu’un deuxième titre vient d’être traduit en anglais et qu’un troisième sortira d’ici quelques jours, c’est le nouvel album du Chat qui fait aujourd’hui l’actualité, faisant suite à la fameuse Bible ! On ne change pas une équipe qui gagne ! Geluck, Dieu et son Chat maintiennent la formule du coffret avec aux petits albums oblongs.

Plus question d’un long récit : cette fois, Le Chat nous revient en gags, sa marque de fabrique la plus universelle. Tous inédits en albums, ils balaient une période de plusieurs années, comme c’était déjà le cas dans les albums précédents. On retrouve Le Chat, mais aussi des dessins plus lâchés où l’auteur se met en scène, comme il le faisait dans ses recueils de chroniques.

Le résultat est tout naturellement décapant ! L’alternance du Chat, des illustrations détournées, des dessins lâchés et de thématiques abordées dans les précédents albums, reprises ici à juste titre en écho, en font certainement un des meilleurs opus de la série. On rit, on réfléchit, on s’offusque tout en s’esclaffant. Les gags permettent de contenter différents types de lectorat, sans lasser l’un plutôt que l’autre. Geluck n’a jamais aussi percutant !

De la gazette à l’exposition

Petit plus de cet opus, un exemplaire papier de la Gazette du Chat est offert en cadeau (ou alors ce sont les albums que Casterman offre en cadeau de l’achat de la gazette, si l’on en croit son rédacteur en chef...). C’est bien entendu un nouvel exemple d’autopromotion patente, mais l’auteur du Chat y fait tellement preuve d’autodérision (en citant par exemple les membres fictifs d’une famille attelée à la rédaction de la gazette), qu’on ne peut que partager sa légendaire bonhommie.


Ce petit journal revient donc avec détails et humour sur la vie et l’actualité de Philippe Geluck : scénariste de la série Scott Leblanc qui en est déjà à son troisième album, une interview pleine de second degré, un horoscope, un descriptif de son site Internet et (bien entendu) de sa boutique, et une large page consacrée à ses peintures.

En effet, il ne faut pas oublier que Geluck cultive peinture et humour depuis bien des années. Une exposition itinérante circule actuellement à Spa, Paris, Anvers et Lausanne (date ci-dessous), tandis que la Galerie Huberty Breyne s’apprête à exposer ses toiles à Paris dès le 16 octobre prochain.

Enfin, pour tous ceux qui aimeraient profiter de cette dose de bonne humeur tout au long de l’année 2015, Le Chat vous propose ses calendriers et agendas traditionnels.

À la vue de tous ces événements, et de la qualité de l’album qui paraît aujourd’hui, nul doute que pour Geluck, comme pour ses fans, elle sera florissante !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander :
- Le Chat passe à table chez Amazon ou à la FNAC
- Le calendrier 2015 du Chat chez Amazon ou à la FNAC
- Le grand agenda 2015 du Chat chez Amazon ou à la FNAC
- Le petit agenda du Chat chez Amazon ou à la FNAC

De Philippe Geluck, lire quelques uns de nos autres nombreux articles sur ActuaBD :
- Geluck, le bienheureux
- Philippe Geluck Grand Prix Saint-Michel 2013
- Philippe Geluck : "Enfin libre !"
- Geluck Sapiens
- Lâchez le Geluck, et il revient au galop !
- Philippe Geluck : « Je considère le lecteur comme un partenaire de la petite ‘pièce’ que je joue pour lui »
- Le Chat, Acte XVI – Par Philippe Geluck – Casterman
- Philippe Geluck (2/2) : « Le Musée du Chat est en bonne voie »
- Philippe Geluck (1/2) : « J’ai besoin de cette relation avec les autres, jusque dans la mort »
- Philippe Geluck : "Scott Leblanc est une série ’Canada Dry’ !"
- Geluck lâché dans sa nature
- Philippe Geluck va enfin faire de la bande dessinée
- Philippe Geluck : « C’est à ma mort qu’on commencera vraiment à rire ! »

- Expo vente chez Huberty-Breyne Gallery (Petits Papiers) - 91 rue Saint-Honoré - 75001 Paris - Du Mercredi au samedi, de 11 à 19 heures. Du 16 octobre au 29 novembre 2014, vernissage le mercredi 15 octobre 2014 à partir de 18h30, en présence de l’auteur.

Les expositions itinérantes de Philippe Geluck :
- Du 27 septembre au 09 novembre - Exposition à la Galerie Azur à Spa (48 av. Reine Astrid, 4900 Spa).
- Du 16 octobre au 29 novembre - Exposition à la galerie Huberty & Breyne (anciennement Petits Papiers) à Paris (91 rue Saint-Honoré, 75001 Paris).
- Du 18 octobre au 12 novembre - Exposition à Anvers - Mekanik Strip (73, Sint-Jacobsmarkt, 2000 Antwerpen).
- Du 28 novembre au 20 décembre - Exposition à Lausanne en Suisse à la galerie Niederhauser (8, rue du Grand-Chêne, 1003 Lausanne).

 
Participez à la discussion
1 Message :