Bootblack T. 1 & 2 - Par Mikaël - Dargaud

3 décembre 2020 0 commentaire
  • Après "Giant", l'auteur québécois Mikaël nous propose "Bootblack", un récit en deux tomes dont nous vous avions déjà parlé. Le second et dernier album de "Bootblack" est paru cette rentrée, voici notre verdict.
Bootblack T. 1 & 2 - Par Mikaël - Dargaud
Bootblack T. 1
Mikaël © Dargaud

Pour des millions d’immigrants qui débarquèrent à Ellis Island, voir la statue de la Liberté quelques minutes plus tôt était le signe qu’ils avaient enfin atteint leur objectif, eux aussi vivraient le rêve américain !

Le rêve américain, ce célèbre concept vantant que toute personne venue tenter sa chance aux États-Unis, pourrait par son travail, son courage et sa détermination, mener une vie heureuse et prospère. Cette idée est apparue dès le XVIème siècle aux États-Unis, mais elle fut formulée telle quelle pour la première fois en 1931 dans l’ouvrage The Epic of America de l’historien James Truslow Adams. Malheureusement derrière cette promesse, le désenchantement et les conditions de vie difficiles sont souvent les seuls “cadeaux” que leur a offert l’Amérique. C’est cette réalité-là que découvre Al Chrysler, le protagoniste du récit de Bootblack.

Al Chrysler s’appelle en réalité Altenberg Ferguson (aussi un patronyme d’emprunt), fils d’immigrés allemands débarqués aux USA au début du XXème siècle. Ses origines, il n’en a que faire, Al se considère comme un authentique américain et rêve de saisir sa chance dans ce “Pays de Cocagne”.

En 1929, année du célèbre krash boursier, Al n’a que 10 ans lorsque sa vie bascule : ses parents périssent dans un grave incendie qui ravage l’immeuble dans lequel ils vivaient. Livré à lui-même, l’enfant devient “bootblack”, cireur de chaussures comme d’autres gamins des rues qui survivent comme ils peuvent à Manhattan. Il se lie d’amitié avec Shiny, Buster et Joseph Bazilsky dit “Diddle” Joe, un petit filou qui initie toute la bande aux combines des bas-fonds. Sans oublier la ravissante mais hautaine Maggie, la sœur aînée de Buster que notre ami rêve d’emmener un jour à Coney Island. Malgré l’âpreté de la vie, chacun des personnages tente de poursuivre ses rêves mais la rue ne fait pas de cadeaux aux plus faibles, et bientôt le drame vient faire éclater ce groupe.

Nous retrouvons Al dix ans plus tard, à la croisée des chemins. Patriote convaincu, le jeune homme s’engage dans l’armée US pour combattre les nazis. Ses pas finissent par le mener en Allemagne sur le front sud, dans un petit village répondant au nom... d’Altenberg.

Bootblack T. 2
Mikaël © Dargaud

Avec ce second tome du diptyque Bootblack, Mikaël conclut admirablement le deuxième cycle de sa chronique new-yorkaise, qu’il a initiée en 2017 avec le récit en deux albums Giant. L’auteur québécois explore notamment la discrimination que subissaient les immigrants européens fraîchement arrivés aux États-Unis : “Le fait de naître aux USA ou même au Canada donnait à ces gens une sorte de privilège vis-à-vis des nouveaux arrivants provenant pourtant des mêmes pays que leurs parents ou grands-parents”, nous expliquait-il dans l’entretien qu’il nous avait accordé à l’été 2019.

Après la bonne surprise qu’avait constitué le diptyque Giant, Mikaël confirme donc les bonnes impressions laissées par Bootblack, un récit bien documenté et ironique, dans lequel l’amertume et la mélancolie se disputent la première place du sentiment qui vous envahira lors de sa lecture. À découvrir !

Bootblack T. 2
Mikaël © Dargaud

Voir en ligne : Découvrez "Bootblack" sur le site des éditions Dargaud

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

À lire sur ActuaBD.com :

Notre entretien avec Mikaël

Bootblack T. 2/2, par Mikaël - éditions Dargaud. Album paru le 11 septembre 2020. 64 pages, 14,50 euros.

Bootblack T. 1/2, par Mikaël - éditions Dargaud. Album paru le 7 juin 2019. 64 pages, 14,50 euros.

- Commander Bootblack T.2/2 sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Bootblack T.1/2 sur Amazon ou à la FNAC

Suivez Mikaël sur Facebook, son site et Instagram

  Un commentaire ?