Borb : un regard trash et dérangeant sur les clochards

20 février 2020 0 commentaire
  • L’hiver est là (plus pour longtemps) ! Et plonger dans un livre comme ce « Borb » est chose salutaire ! L’humour noir, cynique, horrible, répugnant, a aussi son utilité dans l’intelligence des regards que nous pouvons porter sur le monde qui nous entoure !

Pourquoi un album de bande dessinée ne devrait-il avoir d’existence que pendant quelques semaines ? J’aurai toujours la faiblesse de vouloir AUSSI parler de livres qui ne viennent pas de s’affaler sur les étalages des libraires, mais qui, pour une raison ou l’autre, me semblent mériter d’être découverts, redécouverts ! Cela dit, ce Borb ne date pas de Mathusalem, il est sorti de presse il y a quelques petits mois ! Et il n’a pas laissé de trace très visible, il faut le reconnaître, dans l’univers des chroniques et critiques BD.

Borb : un regard trash et dérangeant sur les clochards

De quoi s’agit-il ? Du livre d’un auteur américain, Jason Little. De l’histoire, vite tracée, de Borb, un clodo, véritable épave humaine. Un SDF qui ne provoque aucune sympathie, loin s’en faut ! Little nous montre le quotidien de cet être humain qui n’en est plus vraiment un, de ce qu’on peut appeler un déchet de notre société, un laissé pour compte.

Problèmes de santé, de solitude, de froid, de nourriture, d’alcool, de haine, de crasse, de prison, toutes les tristes réalités des SDF sont représentées, sans rien embellir, bien au contraire !

De page en page on vomit, on pète, on se saoûle, on urine en public, on pourrit sur place, on se dégoûte soi-même, on attend la mort, on la provoque. Avec comme épitaphe ces simples mots : « C’était qu’un clochard… ».

Borb est vraiment un livre trash… Il y a de l’humour, certes, mais au sixième degré ! Avec un dessin rapide, sans aucune fioriture, Jason Little nous montre ce qu’on ne veut trop souvent pas voir ! Mais ces gens abandonnés de toutes et de tous, même d’eux-mêmes, ces pestiférés d’aujourd’hui sont aussi nos semblables… Des hommes déchus qui, pourtant, et c’est aussi la force et l’intelligence de ce petit livre, sont capables d’émotions, de rêves, d’espérances.

On rit… jaune, mais on rit, oui… Et puis, on a envie de pleurer, aussi, devant cette société qui est la nôtre et que nous aidons, par nos mille silences, à se déshumaniser de plus en plus.

(par Jacques Schraûwen)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Borb - par Jason Little – Glénaaarg (Glénat) - 86 pages – Sortie 2019

  Un commentaire ?