« Boule & Bill N° 29 : Quel cirque ! » par Verron d’après Roba - Editions Dargaud

5 octobre 2003 0 commentaire
  • Rarement une succession s'était passée aussi harmonieusement. La reprise de « {Boule & Bill} », ce classique de la BD inventé par le belge Jean Roba pour le {Journal de Spirou} en juin 1960, et reprise au crayon par le Grenoblois Laurent Verron, respecte au trait près l'esprit et la lettre de la création originale. Le maître est tellement content de son élève que son nom apparaît en clair sur la couverture : « Verron d'après Roba », tandis que le vieux dessinateur soutient avec enthousiasme la promotion de son nouvel album.

Ancien assistant du dessinateur de Boule & Bill, Verron s’est déjà depuis longtemps fait remarquer avec le facétieux et excellent Maltais (sur un scénario du romancier Lou Durand) publié naguère aux Editions Claude Lefrancq, ensuite par Odilon Verjus, une série décapante dans laquelle le scénariste Yann peut déployer avec volupté ses obsessions ambiguës. Il reste qu’aucune de ces créations n’accrocha vraiment le box office. Aussi, quand la succession de Roba arriva à l’ordre du jour, motivée aussi bien par des raisons de santé que de lassitude, le créateur lui passa le crayon comme un bâton de maréchal. Le mimétisme est parfait. Il faut avoir un œil exercé pour reconnaître le trait de Verron par rapport à l’original (il a encore du mal lorsqu’il doit dessiner les femmes). Une ombre subsiste cependant : la faiblesse des scénarios. Recrutés dans la nouvelle génération, les scénaristes de l’album ont un peu perdu l’efficacité du créateur d’origine, très habile pour restituer cette caricature de la famille moderne aspirant au cocooning. Pour le coup, on a l’impression que l’éditeur ne s’est attaché qu’à l’emballage de son produit. Il faudrait qu’il pense à l’avenir à en restituer la saveur.

Lire un extrait

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?