Bouncer sur Internet : peut mieux faire

14 juin 2002 0 Actualité par Patrick Albray
  • Pour la prépublication de "Bouncer 2" sur son site, la FNAC a mis au point une véritable - et illisible - usine à gaz.

Yeah ! "Bouncer" en prépublication sur Internet, en voilà une bonne idée ! C’est la FNAC qui offre ainsi en exclusivité virtuelle "La pitié des Bourreaux", le nouvel album de Jodorowsky et Boucq.

Une bonne idée qui se transforme en enfer pour ceux qui tentent de découvrir l’album dans l’incroyable usine à gaz inventée pour le consulter.

Certes, lire une BD à l’écran n’est pas ce qu’il y a de plus confortable au départ. Le format des planches, vertical, n’est pas vraiment adapté à un écran horizontal et tout le monde cherche la solution qui permettra d’échapper, soit au découpage en deux demi-planches, soit aux allers et retours entre le bas et le haut de la page grâce aux "ascenseurs".

Nous avons en tout cas l’exemple de ce qu’il ne fallait absolument pas faire. L’interface, moche, sorte de visionneuse avec des boutons de caméra vidéo, prend énormément de place, réduisant considérablement l’espace consacré à la planche. Celle-ci est donc affichée en tout petit et il faut cliquer sur chacune des vignettes pour l’afficher en plus grand (avec de sérieux problèmes de lisibilité des vignettes).

Bouncer sur Internet : peut mieux faire

Le lecteur est donc obligé de lire chaque planche en cliquant de vignette en vignette, puis de revenir à l’interface pour pouvoir lire la suivante de la même façon. Un exercice laborieux qu’on arrête assez rapidement.

Il y a quelques années, certains éditeurs craignaient qu’Internet ne mette fin à l’édition papier. Aucune expérience à ce jour n’a permis de corroborer cette opinion. Et celle-ci tendrait même à prouver le contraire…

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.