Boy’s Abyss T. 10 – Par Ryo Minenami – Éd. Kana

Par Malgorzata Natanek Très bon 8 juillet 2024 
Avant qu’Esemori devienne un écrivain tourmenté et que Yûko se transforme en une mère nocive, ils étaient des adolescents issus de famille dysfonctionnelles, très proches qui plus est. Comment les abysses les ont engloutis et les ont-ils transformés de façon radicale ? Sous le style graphique travaillé de Ryo Minenami, vivez les évènements dramatiques passés de ces personnages qui les ont profondément changés.

Reiji part à la rencontre d’Esemori qui se trouve à l’hôpital en piteux état. Le romancier lui dévoile enfin son passé commun avec sa mère.

Boy's Abyss T. 10 – Par Ryo Minenami – Éd. Kana
Boy’s Abyss planche
​​BOY’S ABYSS © 2020 by Ryo Minenami/SHUEISHA Inc.

Cette fois, l’on replonge dans les souvenirs de l’écrivain et on peut enfin poursuivre son histoire avec Yûko, laissée en suspens depuis un moment. Petit à petit, le lecteur découvre la dégradation de leur relation, de même que la situation familiale de plus en plus toxique de Yûko. Revenir aux origines du lien entre Esemori et la mère de Reiji permet de clarifier de nombreuses choses et de développer leur psychologie.

Ce qui revient souvent dans les propos des personnages, c’est l’idée que leur ville les emprisonne et se trouve responsable de ce qu’ils sont. Pourtant, ce qui se dégage encore une fois dans le flashback d’Esemori est la culpabilité des adultes et plus particulièrement des parents et de leurs actions sur les enfants. Que ce soit la violence physique ou mentale, ce sont eux qui sont responsables des horreurs vécues par les jeunes impuissants face à cette tragédie.

Beaucoup d’émotions émanant du flashback sont sublimées par le dessin de l’auteur. Les instants romantiques entre Esemori et Yûko (au festival) - tout comme leurs échanges déchirants dont celui sous la pluie - sont intenses. La double page symboliquement forte qui expose Esemori et Yûko derrière les flammes peut être vue comme un point de non-retour. À côté de ces scènes, des planches sombres et brutales nous tiennent en haleine et dévoilent la perversion des adultes.

Boy’s Abyss planche
​​BOY’S ABYSS © 2020 by Ryo Minenami/SHUEISHA Inc.

L’histoire de Yûko est une réelle tragédie. Certes, elle est devenue une mère manipulatrice, mais ce qu’elle a traversé explique la complexité du personnage. Son histoire lui fait gagner en profondeur et la rend captivante. À la base, c’était une jeune fille énergique et souriante qui cachait des abus familiaux aux yeux de tous. Esemori, qui était le plus proche d’elle, n’a pas su la soutenir dans ses pires épreuves pour cause de lâcheté et d’ego. Yûko était une enfant brisée qui est devenue une adulte complètement instable, nourrie par ses traumas passés. Les accusations d’Esemori à son encontre n’auraient-elles pas contribuées au changement de personnalité de Yûko ?

En effet, le futur écrivain a enchaîné les mauvais choix dans sa jeunesse qui ont eu des conséquences énormes. Le passage déchirant durant lequel Yûko sourit de la fenêtre à Esemori témoigne de la dissociation de Yûko avec ce qu’elle vie (un mécanisme de défense surement), mais aussi de son attachement sincère à ce garçon, qui lui voit son sourire comme une manipulation, une incompréhension fatale à leur relation. Esemori représentait pour la jeune fille sa seule lueur d’espoir et son repère le plus important, qui une fois disparu, la précipita sur une pente descendante.

Boy’s Abyss planche
​​BOY’S ABYSS © 2020 by Ryo Minenami/SHUEISHA Inc.

En somme, les horreurs endurées par Yûko mène au dégout d’Esemori (purement égoïste) qui reflète une mentalité immature (confirmée par lui en adulte). En effet, ce qui se dégage du comportement d’Esemori qui rejette Yûko est cette idée scandaleuse selon laquelle une femme doit se préserver pour un homme, et qu’elle est impure dans le cas contraire. Une fois qu’il a découvert les sévices qu’elle endure, le dessin nous montre qu’il la repousse car il la trouve écœurante et sale sans essayer de comprendre ce qu’elle ressent. Une réaction terrible qui laisse la jeune fille toute seule face à des problèmes bien trop importants pour une enfant et qui vont avoir un impact néfaste sur elle.

Boy’s Abyss planche
​​BOY’S ABYSS © 2020 by Ryo Minenami/SHUEISHA Inc.

Ainsi le tome s’avère bien plus prenant que les précédents dans lesquels l’intrigue s’essoufflait un peu et tournait en rond. Cette fois, les révélations d’Esemori nous font passer un moment à la fois riche en émotions et difficile à cause de ce qui est exposé. Même si l’on sait que le dénouement entre les deux personnages va être tragique, une belle ironie dramatique donc, l’on est pris au jeu et l’évolution reste cohérente. Boy’s Abyss c’est avant tout un drame vécu par des enfants, une tragédie qui se répète peu importe l’époque.

(par Malgorzata Natanek)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782505125037

CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Malgorzata Natanek  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD