Buddy Spirits T1 - Par Gyuo, Miyuki Kishimoto et Yoshihiro Kuroiwa (trad. Frédéric Malet) - Tonkam

18 février 2014 0 commentaire
  • Dans un futur proche, les robots, dotés d'une intelligence artificielle, suppléent les humains dans de nombreuses tâches. Mais certains se révoltent, du fait du mystérieux virus qui leur est inoculé...

Années 2020 : les cyberdroïdes ont envahi le quotidien des hommes, intervenant dans des secteurs d’activités très divers. Y compris celui du maintien de l’ordre, comme en témoigne une unité spéciale, celle du SARF, qui associe des enquêteurs humains à des robots spécialisés dans le combat appelés "BUDDY".

Le récit débute avec la mystérieuse et violente révolte d’un robot de surveillance, dans une banque. Une enquête s’amorce pour découvrir ce qui a pu pousser le droïde à enfreindre l’interdiction de s’en prendre aux humains. Pour la conduire, deux frères : Sho, officier du SARF en binôme avec le robot RED, et Yu, scientifique de la préfecture de police, expert en robotique.

Buddy Spirits T1 - Par Gyuo, Miyuki Kishimoto et Yoshihiro Kuroiwa (trad. Frédéric Malet) - Tonkam
Le virus de la liberté selon Buddy Spirits
© Miyuki KISHIMOTO / GYUO / Yoshihiro KUROIWA / Tonkam

Buddy Spirits ne brille malheureusement pas par son originalité. Reprenant, en quelque sorte, comme point de départ les trois lois sur la robotique d’Asimov, le manga se contente pour le moment de nous proposer quelques scènes d’action qui ne lésinent pas sur les victimes pour instaurer une ambiance dramatique mais qui se révèlent finalement assez molles. Le trait de Guyo, très soigné, offre cependant un dessin de bonne facture.

Le scénario, juste lancé, présente un mouvement de révolte dont robots et humains semblent pour l’heure tout autant les victimes. Ce volume constitue ainsi, du point de vue de l’intrigue, une sorte de long prologue. Par ailleurs, la caractérisation des personnages se contente de juxtaposer des archétypes qui paraissent fonctionner en mode automatique.

S’inscrivant dans la lignée des nouveaux titres proposés par Tonkam et issus du magazine Gekkan Hero’s (Kerberos in the Silver Rain, Hero Mask et Soul Reviver), Buddy Spirits peine donc à se démarquer. On attend le deuxième volume pour voir si le titre décollera ou nous offrira des perspectives originales. Pour le moment, tout demeure très convenu, y compris le twist final, en fin de compte assez téléphoné.

L’unité du SARF en action
© Miyuki KISHIMOTO / GYUO / Yoshihiro KUROIWA / Tonkam

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?