Newsletter ActuaBD

Bungô Stray Dogs T. 18 & T. 19 - Par Kafka Asagiri & Harukawa 35 - Ototo

  • Du Casino Céleste aux plans pour faire évader leurs compagnons de prison, les Détectives Armés en cavale n'ont pas le temps de souffler et doivent constamment se demander à qui faire confiance. Une tension qui ne baisse pas pour un titre toujours aussi captivant.
Bungô Stray Dogs T. 18 & T. 19 - Par Kafka Asagiri & Harukawa 35 - Ototo

Pendant que Dazai et Dostoïevski poursuivent en détention leur duel cérébral, et surtout verbal, deux des membres des Chiens de Chasse tentent de mettre la main sur la page "magique" enfermée dans le coffre fort du Casino Céleste. Évidemment cela passe par une confrontation avec son directeur, membre des Cinq Anges Déchus.

Un bataille entre un homme ordinaire et une gamine au pouvoir presque divin mais reposant au bout du compte sur la détermination des deux individus. Un affrontement typique de la série, fort réussi, qui continue de jouer une partie à trois camps à l’issue incertaine.

De façon générale, si les auteurs déploient d’importants effets et circonvolutions pour donner le sentiment que la situation de nos héros apparaît sans espoir, dans les faits, ils remontent la pente. De même, le mystère entourant les Cinq Anges Déchus se levant, ils perdent leur aspect inquiétant d’êtres tout puissants œuvrant dans l’ombre...

BUNGO STRAY DOGS © Kafka ASAGIRI 2013 © Sango HARUKAWA 2013 KADOKAWA CORPORATION

Ainsi, la seconde partie de ces épisodes fait le tour, sur le mode contre-attaque, des membres des Détectives Armés emprisonnés, avec Ranpo comme chef orchestre. Après l’action, représentée par Atsushi, les ruses et les plans sophistiqués de Ranpo constituent en effet l’alternance classique dans Bungô Stray Dogs.

Du bel ouvrage quoi qu’il en soit, qui se termine par la confrontation avec Kamui, le fameux et mystérieux chef des Cinq Anges Déchus. Cette rencontre permet de relancer encore une fois la menace d’annihilation de nos héros, même si, là aussi, le rebondissement final s’inscrit dans les ressorts standards du titre.

Une série toujours aussi plaisante à lire, qui ne manque pas ni de combats désespérés ni d’intrigues à tiroirs, ou de personnages tragiques, et encore moins de pouvoirs extravagants. Bref une formule définitivement classique qui continue de bien fonctionner grâce à son foisonnement d’alliances et de trahisons qui redistribuent régulièrement les cartes.

BUNGO STRAY DOGS © Kafka ASAGIRI 2013 © Sango HARUKAWA 2013 KADOKAWA CORPORATION

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Bungô Stray Dogs T18 & T19. Par Kafka Asagiri (scénario) & Harukawa 35 (dessins). Traduction Nicolas Pujol. Ototo, Collection "Seinen". Sortie le 27 août 2021 & le 29 octobre 2021. 205 pages. 7,99 euros.

Bungô Stray Dogs sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2,
- Lire la chronique des tomes 3 & 4,
- Lire la chronique des tomes 5 & 6,
- Lire la chronique des tomes 7 & 8,
- Lire la chronique des tomes 9 & 10,
- Lire la chronique des tomes 11, 12 & 13,
- Lire la chronique des tomes 14 & 15,
- Lire la chronique des tomes 16 & 17.

 
Newsletter ActuaBD