Bureau des prolongations - par Simon Hureau - Ego comme X

13 juin 2005 0 commentaire
  • Deux ans après {Palaces}, {{Simon Hureau}} livre un nouveau témoignage de son voyage au Cambodge, prolongé involontairement par l'attente d'un nouveau passeport après un vol. Entre reportage incisif et introspection sans complaisance, ce volumineux album regorge de sensations et de dépaysement intelligent.

Simon Hureau est apparu dans le petit monde de la BD intimiste avec un récit de voyage, plutôt original et inattendu, Palaces.

Cette fois, il parvient à raconter de façon élégante une galère de plusieurs jours, balloté d’un bureau à l’autre par les autorités cambodgiennes peu pressées de l’aider à rentrer en France.
Cet album se situe donc juste après le précédent.
L’auteur ne se contente pas de décrire minutieusement les tracas administratifs qu’il a rencontrés. Il se met en scène avec une auto-dérision jubilatoire et parfois sévère, en profitant pour croquer le quotidien de ce pays, le « 21ème plus pauvre au monde ».

Au détour de ses allers et venues, il capte des instants de vie, au gré des rencontres. Hureau dépeint aussi avec humour ses troubles intestinaux, et traque le moindre détail. Ceux-ci se transforment en petits trésors cachés dans ses cases.

Bureau des prolongations - par Simon Hureau - Ego comme X

Parfois ce souci de précision s’avère un peu lourd, mais un épisode chassant l’autre, le lecteur rebondit, surpris et souvent amené à réfléchir. Ce pays ne fait-il pas partie de nos partenaires et des destinations touristiques prisées par les Français ? Sans oublier le tourisme sexuel, juste évoqué ici, mais avec force.

Simon Hureau, outre ce sens du détail très personnel digne d’un Margerin devenu ethnologue, a réussi une autre prouesse : nous luttons de tout coeur avec lui, dès les premières pages, dans son combat contre la bureaucratie ! Le suspense lié à la quête du graal douanier tient en haleine et lorsque notre voyageur arrive au bout de ses peines, nous sommes autant soulagés que lui !

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Image (c) Simon Hureau - Ego comme X

Lire un extrait.

  Un commentaire ?