Burn the House Down T. 3, T. 4 & T. 5 - Par Moyashi Fujisawa - Akata

Par Guillaume Boutet Très bon 24 juin 2024 
L'enquête sous couverture d’Anzu se révèle plus difficile que prévue. La frontière entre alliés ou ennemis est fine, avec des trahisons dans un sens ou dans l'autre. De plus elle découvre au fur et à mesure des choses qu’elle ignorait, des secrets qui brouillent un peu plus les pistes.

Afin de prouver l’innocence de sa mère, accusée il y a 13 ans d’avoir mis le feu à la demeure familiale, Anzu s’est faite engagée comme femme de ménage dans la nouvelle famille de son père. La jeune femme soupçonne la nouvelle épouse de son père, Makiko, ancienne meilleure amie de sa mère et qui l’aurait donc trahie. Quant au père, c’est un homme faible : il travaille pour échapper à ses problèmes et ne reste chez lui que pour dormir...

Anzu a réussi à gagner la confiance de Makiko, ce qui ne fut pas une mince affaire. Cependant elle a été démasquée par Kiichi, le fils ainé de Makiko, qui vit reclus dans sa chambre. Il déteste sa mère, mais cela n’en fait pas pour autant un allié d’Anzu : il a bien l’intention de profiter de la situation en faisant chanter la jeune femme. Il s’agit d’un des principaux ressorts de l’intrigue de ces tomes : Kiichi sera-t-il un allié ou un ennemi d’Anzu ?

La jeune sœur d’Anzu, Yuzu, étudiante, a de son côté retrouvé par hasard à l’université l’autre fils de Makiko, qu’elle avait connu, tout comme Kiichi, lorsqu’elle était enfant. Elle n’en souffle pas mot à sa sœur et le voit régulièrement. Elle ne sait que faire de cette situation jusqu’à ce que le jeune homme lui propose de revoir son père...

© by FUJISAWA Moyashi / Kôdansha

L’intrigue demeure simple, sous forme d’un huis-clos, pas de lieu mais d’un groupe de personnages aux relations complexes, où chaque évolution de ces liens a un impact sur l’ensemble du groupe. Selon l’état du moment de ces relations, la situation s’avère à Anzu favorable, ou au contraire défavorable. Les sous-intrigues évoluent rapidement et chaque volume présente un contexte légèrement différent.

Dans ces tomes, nous en apprenons également davantage sur l’amitié qui existait entre l’opportuniste Makiko et la naïve mère d’Anzu et Yuzu. Âgées à l’époque de moins de 10 ans, les deux jeunes filles en ont des souvenirs limités et découvrent elles-mêmes des choses. Elles se trompent même un temps sur certains points, ne mettant pas les bons mots sur des choses qu’ils extraient du passé. La recomposition des événements de l’époque constitue une autre intrigue avec quelques rebondissements.

La lecture demeure donc passionnante, avec une tension qui ne retombe jamais et des coups de théâtre relativement bien pensés. Le seul bémol porte sans doute sur l’identité du coupable, mais comme dans un bon Columbo, davantage que le crime en lui-même, c’est l’affrontement psychologique et le jeu des faux-semblants qui constituent le cœur de cet excellent thriller domestique.

© by FUJISAWA Moyashi / Kôdansha

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782382127469

Burn the House Down T3, T4 & T5. Par Moyashi Fujisawa. Traduction : Constant Voisin. Editions Akata. Sortie le 12 octobre 2023, le 18 janvier 2024 & le 4 avril 2024. 190 pages. 6,99 euros.

Burn the House Down sur ActuaBD :
 Lire la chronique des tomes 1 & 2

Burn the House Down Akata ✏️ Moyashi Fujisawa à partir de 10 ans Policier, Thriller Japon
 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Guillaume Boutet  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD