Buzzkill - Par Donny Cates & Mark Reznicek - Geoff Shaw - Delcourt Comics

13 septembre 2019 0 commentaire
  • Un super-héros pas comme les autres : Les pouvoirs de Reuben se manifestent effet lorsqu'il est défoncé aux drogues, sous l'influence de médicaments ou de l'alcool. Un récit complet original et divertissant mais qui ne restera cependant pas dans les annales.

Un miraculé ! Reuben, un jeune lycéen comme tant d’autres n’ a rien de spécial, si ce n’est ses amis de beuverie. Un soir, après une soirée arrosée, alors que ses deux amis décèdent lors d’un accident de la route, Reuben propulsé à vive allure au travers du pare-brise, ricochant de plein front sur un camion, ...survit à ce choc et y trouve même une autre façade à sa personnalité : Reuben devient un super-héros, une fois sous l’influence de n’importe quel psychotrope ou substance alcoolisée.

Aux commandes de cette histoire, Donny Cates développe son concept de super-héros loin des codes traditionnels, à l’instar de The Boys de Garth Ennis. Un protagoniste central déjanté, allumé aux substances illicites, qui grâce à celles-ci, lui permettent de décupler ses pouvoirs. Loin d’égaler The Boys, qui sous tous les fronts se positionne deux classes au-dessus, Donny Cates assisté par Mark Reznicek tentent néanmoins de proposer une trame digne d’intérêt.

Entre ses "séances aux alcooliques anonymes", ses consommations d’alcool pour sauver le monde ou encore ses interventions afin de récupérer son ex-petite amie, Reuben a fort affaire...et nous autres lecteurs aussi du coup, car il est aisé de se perdre dans ce dédale narratif.

La partie graphique est assurée par Geoff Shaw, connu également pour sa participation avec Donny Cates sur God Country, un récit intriguant où un homme d’âge avancé atteint de la maladie d’Alzheimer se voit attribué une épée divine, lui conférant des pouvoirs extraordinaires. Un artiste dont le trait ne plaira cependant pas à tous. Bien que dynamique, son crayonné apparait à plus d’une reprise comme immature ou maladroit. Si bien qu’il en rend presque ce Comics indigeste. L’une des raisons provient également du manque de justesse de la colorisation, loin d’être en symbiose avec le résultat souhaité.

Bref, vous l’aurez compris : Buzzkill ne se classera sans nulle doute pas parmi les meilleurs Comics de l’année. À lire certes, mais un titre qui manque cruellement de génie.

Buzzkill - Par Donny Cates & Mark Reznicek - Geoff Shaw - Delcourt Comics
©Geoff Shaw / Delcourt Comics
Reuben se retrouvant aux séances des alcooliques anonymes

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Buzzkill. Scénario : Donny Cates & Mark Reznicek. Dessin : Geoff Shaw. Éditeur : Delcourt Comics. 99 pages. Sortie : le 28 août 2019. Prix : 15,95 euros.

- Lire la chronique Interceptor - Par Donny Cates & Dylan Burnett - Paperback (Casterman)
- Lire la chronique The Ghost Fleet - Par Donny Cates et Daniel Warren Johnson - Urban Comics
- Lire la chronique Redneck T1 - Par Donny Cates et Lisandro Estherren - Delcourt Comics
- Lire la chronique God Country - Par Donny Cates et Geoff Shaw - Urban Comics

  Un commentaire ?