Newsletter ActuaBD

COSEY, L’AVENTURE INTERIEURE - Ciel bleu, page blanche.

  • Début des années 70 : poussée par la vague hippie, la jeunesse occidentale cherche à retrouver les sources d'une spiritualité dont la civilisation moderne semble avoir perdu le secret.

En phase avec ce mouvement international, l’œuvre de Cosey débute (réellement) en 1974, par la plongée en chute libre de son héros dans le ciel tibétain. Jonathan est amnésique, il est le premier d’une grande famille de personnages qui, dans les albums de Cosey, chercheront à reconstituer une identité perdue, à changer de peau, voire à se réincarner (au sens bouddhique du terme). « Souviens-toi, Jonathan » résonne alors comme un véritable mot d’ordre générationnel.

Les voyages, la méditation, et surtout l’immersion fusionnelle dans la Nature permettent à l’homme « civilisé » du 20e siècle d’entrevoir la possibilité d’un tel travail de reconstruction spirituelle. Mais d’abord, il faut « faire le vide » en soi.

Alors, le dessinateur nous invite à plonger dans l’espace bleu entre les nuages, ou à écrire dans la neige de larges trajectoires cursives et jubilatoires.

Bien sûr, ce qui se joue ici, c’est avant tout l’idéal de la page blanche, seul miroir capable de refléter le voyage intérieur du dessinateur.

Thierry Smolderen

Lire LA SUITE

COSEY, L'AVENTURE INTERIEURE - Ciel bleu, page blanche.
Le Bouddha d’Azur
Editions Dupuis

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

COSEY, L’AVENTURE INTERIEURE

Charleroi - Palais des Beaux-Arts

Du 11 février au 16 avril 2005

Du mardi au dimanche de 10h à 18h.

 
Newsletter ActuaBD