Cage of Eden T3 - Par Yoshinobu Yamada - Soleil Manga

  • Akira et ses amis poursuivent leurs aventures sur cette île peuplée d'espèces disparues. En se demandant si la principale menace ne provient pas de leurs congénères...

Après avoir échappé à de redoutables créatures lors de leur "installation" sur l’île, Akira Sengoku et ses compagnons d’infortune croisent un autre groupe d’élèves mené par Yarai Kôichi. Celui-ci traine une réputation de délinquant violent, sans foi ni loi.

La rencontre entre les deux groupes introduit immédiatement un danger pour les héros, en particulier pour les héroïnes. Mais une autre menace, mystérieuse et naturelle, double la première : un mal étrange et foudroyant frappe la communauté et une course contre la montre s’engage pour sauver ceux qui peuvent encore l’être.

Cage of Eden T3 - Par Yoshinobu Yamada - Soleil Manga
Rencontre avec un autre groupe de survivants
© Yoshinobu YAMADA / KODANSHA LTD.

Ce nouveau volume de Cage of Eden continue donc à tresser ensemble deux types d’adversité à surmonter : d’une part celle de l’environnement et d’autre part celle, sociale, des relations interpersonnelles nouées dans un cadre dégagé de toute contrainte légale ou morale. Si la première apporte son lot de frissons au premier degré, la seconde, plus intéressante, trouble et met souvent mal à l’aise.

Yoshinobu Yamada ne ménage pas ses personnages et s’il épargne globalement ses héros, qui subissent quand même au passage quelques humiliations et dommages, il se montre en revanche sans pitié envers les personnage secondaires. Leur fonction première consiste en une démonstration du caractère fatal non seulement du lieu mais aussi et surtout d’individus laissés à eux-mêmes. Le monde proposé par le mangaka s’avère définitivement cruel.

Gros bestiaux...
© Yoshinobu YAMADA / KODANSHA LTD.

Que les amateurs de petites culottes et formes généreuses se rassurent toutefois : ce sombre paysage n’occultent pas pour autant les vues, nombreuses et limpides, sur les courbes féminines, celles d’Akagami et de Kanako notamment. Le fan service est toujours en rendez-vous et assure tout autant le spectacle que les gros monstres tirés de la préhistoire.

... et sous-vêtements, la recette gagnante de Cage of Eden ?
© Yoshinobu YAMADA / KODANSHA LTD.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.