Albums

Canardo - T17 : une bourgeoise fatale - Par B. Sokal - Casterman

Par David TAUGIS le 1er mars 2008                      Lien  
La nouvelle enquête du privé blasé nous plonge en campagne électorale. Et en plein règlement de comptes. Un scénario loin de se révéler passionnant.

Voilà une sortie rondement planifiée : une bourgeoise fatale, qui se déroule lors d’une campagne électorale, tombe à pic entre le salon de l’agriculture riche d’échanges raciniens et un premier tour des municipales assez sportif.

Pour Canardo, une simple filature qui semble liée à un adultère va s’avérer en lien avec une affaire criminelle. Mission d’autant plus motivante qu’elle permet à un collègue angoissé d’éviter le purgatoire de la circulation en cas d’échec. Le privé canardeux marche sur des œufs, puisque la femme épiée n’est autre que l’épouse du candidat favori à l’élection municipale. Que toute la ville voit comme le futur sénateur-maire.

Cette 17ème enquête déçoit. On devine assez vite le coupable de la série de meurtres qui touche cette bourgade provinciale, et les personnages pataugent dans la caricature molle. Sokal donne l’impression de n’avoir pas voulu actualiser sa vision du monde politique et de la bourgeoisie ouatée.

Le dessin demeure précis, tonique et efficace, fourmillant de perspectives originales, mais cela ne suffit pas pour extirper de cette torpeur mollassonne. On peut s’étonner par ailleurs que Pascal Regnauld ne soit crédité que comme simple "collaborateur" (et pas en couverture) alors qu’il réalise l’essentiel du graphisme.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

PAR David TAUGIS  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD