Actualité

Candidature d’Eric Zemmour : Mourad monte au front

Par Pascal AGGABI le 14 février 2022                      Lien  
C'est la nouvelle du jour, le sémillant Mourad Boudjellal revient à la bande dessinée comme éditeur en partenariat pour le groupe Editis, qui en profite de son côté pour créer sa 51e maison d'édition. Mais quel est le nom de cette nouvelle maison d'édition pleine d'ambition ? Mourad éditions.

C’est que, enthousiaste comme toujours, Mourad boudjellal n’y va pas par quatre chemins et annonce, déjà, un projet d’une ambition assez folle, à Var Matin, il proclame, avec sa faconde et son goût pour la provocation habituels : "Je veux construire un pool d’éditeurs BD avec une structure de diffusion et de distribution qui soit leader en Europe. C’est passionnant.

Candidature d'Eric Zemmour : Mourad monte au front
Mourad Boudjellal à la tête de "Mourad Éditions" ? L’ambition, déjà.
© Benjamin Ferré, Mourad Boudjellal, Phil Castaza, Soleil Éditions.

On y apprend également que le véloce Boudjellal, à qui il faut reconnaître un indéniable flair, une vraie énergie pour faire avancer les choses et de belles réussites, a déjà commencé sa prospection.

Éric Zemmour -le chouchou du tycoon Vincent Bolloré, patron d’Editis- candidat à la présidentielle française, aurait sans doute préféré ’Maurice Éditions". Mais non !
© François Durpaire et Farid Boudjellal, Mourad Éditions.

Le nom de cette nouvelle maison d’édition est encore inconnu, mais pourrait bien être Mourad Éditions puisque le 10 mars 2022, en pleine élections présidentielles française, est prévue la sortie de l’album “ÉlyZée” de François Durpaire et Farid Boudjellal qui se penchent sur le cas du candidat Éric Zemmour, chez Mourad éditions justement.

Déjà, les deux auteurs, dont Farid Boudjellal, le propre frère de Mourad, avaient passé en coupe réglée, avec un beau succès public, le sort de la candidate Marine Le Pen, concurrente idéologique de Zemmour, avec la série de trois albums La Présidente qui partaient du principe que Le 7 mai 2017, Marine Le Pen était élue première femme Présidente de la République française.

Marine Le Pen, concurrente et néanmoins amie d’Éric Zemmour dans une fiction qui la voit présidente... pour le pire !
© François Durpaire et Farid Boudjellal, Les Arènes BD.

Là où ça devient émouvant, c’est quand on se rappelle que "Mourad Éditions" est le nom que Mourad Boudjellal qui, décidément, a de la suite dans les idées, avait donné à la maison d’édition qu’il avait créée enfant.

Ainsi, à l’ombre du monumental groupe Bolloré que nos amis de la chaude Afrique subsaharienne connaissent bien, Mourad Boudjellal, le "Largo Winch de l’édition BD", surtout populaire, pourrait bien, avec "Mourad Éditions" si le nom de maison d’édition est bien confirmé, se faire à nouveau une place au soleil.

(par Pascal AGGABI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782384450022

✍ François Durpaire ✏️ Farid Boudjellal Marché de la BD : Faits & chiffres 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
14 Messages :
  • Candidature d’Eric Zemmour : Mourad monte au front
    14 février 2022 17:43, par Milles Sabords

    Encore des albums qui vont finir dans les bacs des soldeurs une fois les élections passées. Comme si Boudjellal voulait prendre sa revanche sur d’extrème-droite, suite à un échange qui l’avait opposé à Marine Le Pen dans le journal de France 2, lors des élections présidentielles de 2012. Dès le début de l’échange, Mourad a voulu vendre la peau de l’ours avant même de l’avoir tué. Reine des prétoires et oratrice qui retombe toujours sur ses pattes, les coups de griffes de cette bête politique avaient vite finit de mettre à mal la première incursion (et la dernière) de Mourad dans ce domaine de la vie publique. J’espère qu’il saura nous dénicher des perles rares d’auteurs ou d’autrices, plutôt que de descendre dans les profondeurs de la BD people.

    Répondre à ce message

  • Candidature d’Eric Zemmour : Mourad monte au front
    14 février 2022 17:45, par Milles Sabords

    Rectification : les élections de 2017 !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 14 février 2022 à  22:54 :

      Encore un livre que vous commentez sans l’avoir lu. Pour
      une fois, on vous pardonnera.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 15 février 2022 à  09:06 :

        Dans le genre bouquin opportuniste et périssable, ça se pose un peu là. Je n’ai rien contre les coups éditoriaux, ça a toujours existé. Mais ce genre de chose aurait davantage sa place en kiosque.

        Répondre à ce message

    • Répondu par Frenchoïd le 16 février 2022 à  08:29 :

      Rectification : l’élection présidentielle, c’est du singulier, il n’y a qu’un élu.

      Répondre à ce message

  • Il a bien raison,
    c’est évident que nous manquons de nouveaux éditeurs...

    Répondre à ce message

  • Candidature d’Eric Zemmour : Mourad monte au front
    15 février 2022 08:07, par alison

    encore un livre réalisée avec des photos du genre "dreamstime, depositphotos, istockphoto et 123rf ! dans la bd sur Lepen, l’auteur n’avait même pas pris la peine d’effacer les logos figurant au centre de l’image ! un vrai travail d’amateur...

    Répondre à ce message

    • Répondu le 15 février 2022 à  10:41 :

      C’est pas le problème d’utiliser des photos, la plupart des graves réalistes en utilisent. Encore faut il savoir le faire.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 15 février 2022 à  11:03 :

        Des grands réalistes je voulais dire ! Pas des graves…

        Répondre à ce message

        • Répondu par franckG le 16 février 2022 à  07:30 :

          Oui, c’est certain que cela n’est vraiment pas ce que l’on attend du médium que l’on aime. Surtout dans un contexte de surproduction. De l’ enthousiasme ? De l’opportunisme mal placé oui.

          Répondre à ce message

  • Farid Boudjellal et les photos
    16 février 2022 09:22, par Jean-Paul

    J’ai croisé Farid dans ma jeunesse comme on dit, dans les fanzines. Il n’a jamais été un grand dessinateur, mais il avait son univers et celui-ci était assez bien mis en scène avec ses moyens.
    Alors, que pour une fois, sans que l’on puisse dire que son frère ait pu artificiellement crée un succès sur ses autres albums, pour une fois qu’un auteur gagne le jackpot dans toute une carrière avec La Présidente, et bien tant mieux pour lui. C’est comme ces chanteurs qui n’ont fait qu’un tube.
    Je me suis amusé à la lecture a essayer de reconnaître tel ou tel homme politique, j’ai trouvé la première partie réussie au niveau scénar, la 2e moins convaincu (je parle toujours du même album).

    Je n’avais pas vu les filigranes des copyright ! lol, comme on disait en1789.

    Le dessin d’après photos n’est pas facile, certains s’en sortent mieux que d’autres, mais les plus grands l’ont fait.

    https://www.brain-magazine.fr/article/brainorama/42458-Les-images-qui-ont-inspire-Jean-Giraud-aka-Moebius

    Mais je suis moins indulgent quand c’est fait de façon systématique dans des albums, avec des dessinateurs qui ont plus de capacités que Farid, et qui ont carrément fait tout un roman photo de l’album, ce qui donne des personnages creux.
    Comme dans le Complexe du Chimpanzé. Là, ça me tombe des mains...
    https://www.bdgest.com/prepages/Planches/ComplexeduChimpanze02.jpg?v=1225009730

    Répondre à ce message

    • Répondu par Milles Sabords le 16 février 2022 à  18:52 :

      Lorsque je regarde à nouveau Petit Polio ou Mémé d’Arménie, Farid n’a vraiment pas à rougir de son travail. Même mieux, à l’époque il était en avance avec son dessin relâché, peut-être maladroit par moment, mais touchant, car depuis l’avènement du roman-graphique on a vu pire. J’aurais largement préféré qu’il reprenne ses crayons et ses aquarelles pour repartir dans son univers graphique remplie de poésie. Bien sûr, le Complexe du Chimpanzé donne un effet froid de roman-photo, comme dans la Présidente, mais dans cet Elyzée c’est encore plus catastrophique. Il n’y a même plus de retouche pour estomper un peu le côté photo, c’est carrément de la photo passée en n&b pour servir de fond, avec, comme sur la couverture de l’album, le même traitement des personnages sur les planches. Bref, ça fait photo sur photo. De toute façon il n’est pas le seul, ce système d’un traitement photographique de l’image, plus que redessinée, se développe de plus en plus comme pour les albums La Cellule ou encore La Fissure. Des sortes de publi-reportage qui ne sont même plus de la BD. Le roman-photo utilise aussi des cases et un découpage, pourtant, ça n’est pas de la BD. Il y a vraiment des albums qui n’ont plus rien à voir avec le terme bande-dessinée.

      Répondre à ce message

  • Candidature d’Eric Zemmour : Mourad monte au front
    19 février 2022 11:27, par jojo ba

    Mourad entreprend beaucoup, fait beaucoup parler de lui, mais souvent ça fait pschitt.

    Répondre à ce message

PAR Pascal AGGABI  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD