Captain Tsubasa T1 - par Yoichi Takahashi - Glénat

23 mai 2010 0 commentaire
  • Coupe du monde oblige, le football est à la fête et à toutes les sauces cette année. C'est donc à un mois du coup d'envoi de la compétition que le mythique Captain Tsubasa revient sur nos terrains, désormais au sein de l'équipe Glénat.

À tout juste 11 ans, Tsubasa Oozora est déjà un petit génie du ballon rond qui ne vit que pour son rêve : offrir un jour la coupe du monde au Japon. En déménageant, il a enfin l’opportunité d’intégrer un club, celui de Nankatsu. Grâce à ses talents, il tient tête aussi sec à un adversaire jusque là imbattable et devient la mascotte de son équipe. De plus, le jeune garçon et ses camarades obtiennent en guise d’entraîneur un joueur de légende revenu du Brésil. De quoi les préparer à de futurs matchs endiablés !

En 1981, Yoichi Takahashi se lance dans sa première série sans se douter que celle-ci deviendrait culte. Dans nos contrées, nous avons fait la connaissance avec Captain Tsubasa, alias Olive et Tom, grâce à son adaptation animée diffusée à la télévision française à partir de 1988, tout d’abord sur la Cinq. Et cette série animée aura très vite marqué toute une génération.

Il faut dire que Captain Tsubasa possède tous les ingrédients du shonen à succès universel. Des matchs aux rebondissements permanents, un personnage attachant et à l’enthousiasme inébranlable auquel nombre d’enfants peuvent s’identifier, et un récit misant sur l’apprentissage et l’amitié. Et puisqu’il est question de sport, Yoichi Takahashi intègre à son œuvre des valeurs de plaisir de jeu, de fraternité et de fair play. Valeurs qui ont tendance à se perdre dans ce milieu depuis quelques temps...

Mais au-delà de ces éléments scénaristiques, la mise en scène a aussi grandement participé à la popularité du titre. Terrains semblants longs de plusieurs kilomètres, ballons se déformant sous la puissance des shoots, sauts et autres techniques qui feraient passer les ninjas pour des bras cassés, tout y est exagéré dans un souci de dynamisme. Alors oui, ça n’est peut-être pas crédible pour deux sous, mais qu’est-ce que c’est efficace !

Initialement publié chez J’ai Lu, entre 1999 et 2002, le manga n’avait pas franchement joui d’une édition très flatteuse. C’est donc avec un certain plaisir, voire une véritable impatience, que les fans célèbrent le retour de Captain Tsubasa dans une version traduite enfin digne de ce nom. Une excellente nouvelle pour ceux qui ont grandi avec Tsubasa devant leur petit écran, et une très bonne occasion pour le petit prodige de se faire de nouveaux adeptes !

À noter que jusqu’au 30 mai, les éditions Glénat organisent un double concours pour gagner des exemplaires du tome 1, des DVD, des maillots et des ballons de foot. Pour participer, c’est par ici.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?