Capucin – T.I – La Mauvaise pente – Par Florence Dupré la Tour – Gallimard

23 janvier 2007 4 commentaires
  • Avec sa fantaisie débridée, cette histoire de {Sword and Sorcery} médiévale doit sans doute à son mentor, Joann Sfar, directeur de la collection Bayou, son sens de la décontraction narrative et graphique, mais pas seulement : Tezuka comme Milton Glaser semblent faire partie des références.

Capucin est le fils du terrible Gauvain, l’un des chevaliers de la Table Ronde au service du roi Arthur. Il brûle d’impatience de vivre de grandes aventures où l’on récolte plaies et bosses en rigolant grassement, bref de mener la vie ordinaire des chevaliers. Ah, si l’on cessait de lui rappeler brutalement qu’il n’est qu’un enfant ! Les circonstances vont malheureusement le faire entrer plus vite que prévu dans l’âge adulte. L’immobilisation de son père, traîtreusement amputé par un mystérieux chevalier rouge le laisse livré à lui-même. L’innocent Capucin contraint de jouer les mauvais garçons devient bientôt un criminel… Entraîné dans une terrible machination, il porte avec douleur le poids de sa faute.

Née en 1978 à Buenos Aires, Florence Dupré Latour sort à peine de l’école Emile Cohl à Lyon, qu’elle se retrouve embarquée dans l’aventure du dessin animé Petit Vampire, avec Joann Sfar qui l’embrigade à nouveau dans sa collection Bayou chez Gallimard pour réaliser cet « Oliver Twist médiéval et psychédélique ».

Bien que son registre graphique ait l’air enfantin, le récit est appuyé sur évocation crédible de la geste arthurienne avec ce zeste de verdeur propre au langage courtois. Les intrigues sont habilement ficelées et ont une cohérence qui évoque le meilleur Tezuka, le Dieu des mangas n’étant jamais loin lorsque l’on a dans les mains une histoire dont les personnages sont affublés de grands yeux. Le trait et les couleurs évoquent quant à eux les fantaisies pop d’un Milton Glaser et de ses avatars de bande dessinée français Pellaert (chez Losfeld) ou Colman-Cohen (dans Pilote), voire même, pour les couleurs, un certain Fred, l’auteur de Philémon (toujours dans Pilote). Intéressant.

Cet album figure dans la sélection d’Angoulême 2007.

Capucin – T.I – La Mauvaise pente – Par Florence Dupré la Tour – Gallimard
Capucin – T.I – La Mauvaise pente – Par Florence Dupré la Tour – Editions Gallimard

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :