Carmen Mac Callum - T7 : L’Appel de Baïkonour - par Duval & Gess - Delcourt

15 janvier 2005 0 commentaire
  • Carmen revient en Sibérie, sur les lieux de l'une de ses missions les plus périlleuses. Un fort goût d'aventures pimente les scénarios de Duval , très engagés. Démonstration avec {Carmen Mac Callum}, servi par un superbe graphisme.

Young, une vieille connaissance de Carmen, lui propose une nouvelle mission. Il s’agit d’éliminer, au cœur de la toundra sibérienne, Léonid Maïakovski, un tyran diabolique grand pourvoyeur en Êtres Génétiquement Modifiés. De sa mort dépend le résultat du combat politique que mènent le professeur Kapoor et ses amis EGM. Face au refus catégorique de Carmen, Young dévoile son plan B : envoyer Russel en personne. La jeune femme n’a plus le choix : elle doit accepter si elle ne veut pas mettre en danger la vie de l’homme qu’elle aime...

Avec ce cycle sur les EGM, Fred Duval met en scène les peurs et les fantasmes qu’engendrent les manipulations génétiques actuelles. Ses sujets d’anticipation sont aussi complexes que pertinents. Le principe des Êtres Génétiquement Modifiés facilite les références à la mythologie (centaure, sphinx...). L’intrigue reste excellente, avec des rebondissements, du suspense et de l’action. Duval s’amuse à croiser certains éléments scénaristiques (notamment les stratégies des multicontinentales Transgenic et Baxter & Martin) de ses deux séries phares : Travis et Carmen Mac Callum. Discrètement, l’auteur confirme son talent grandissant de scénariste (Hauteville House, Lieutenant Mac Fly, Gibier de potence).
Carmen est un personnage très charismatique, une mercenaire dotée d’un très fort sens de la survie. Sans être mièvre, son amour pour Russel dévoile peu à peu sa sensibilité cachée sous une carapace de femme d’action intraitable.
Autre atout incontestable de la série : le graphisme de Gess. Qu’il s’agisse de décrire les paysages et les villes post-industrielles de Sibérie ou le duel final, le dessinateur fait preuve d’une grande maîtrise. Il accentue l’antre glauque de Maïakovski par un fond noir sur les planches. À chaque décor sa tonalité chromatique pour bien souligner les atmosphères.

Face au succès de la série, Duval a décidé de donner une "double vie" à son héroïne. Code Mac Callum fera son apparition en 2006. Dessinée par Didier Cassegrain, cette série dérivée retracera les premières missions de Carmen.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?