Carmen Mc Callum - T8 : Dans le vide de Kirkwood - Par Duval, Gess & Rabarot - Delcourt

15 janvier 2008 0
  • Dans ce tome 8, Carmen est de retour dans l'espace. Bien des épreuves l'y attendent. La série de Gess et Duval, sans faire de bruit, s'affirme de plus en plus incontournable dans le genre SF.

Le conflit qui oppose les multinationales aux populations des cités minières des astéroïdes connaît son premier et meurtrier attentat suicide. Carmen se porte volontaire pour accompagner Russel et une délégation d’Êtres Génétiquement Modifiés jusqu’à la ceinture des astéroïdes. Leur objectif : libérer le port spatial de Cérès paralysé par le blocus des multinationales qui, depuis des mois, affament et privent de soins les populations indépendantistes.

Fred Duval n’épargne pas ses héros et les confronte aux situations réelles de la vie. Tout combat compte son lot de perte ? Soit ! Carmen va en faire la douloureuse expérience. Comme son "alter ego" masculin, Trävis, l’héroïne navigue dans un univers où les entreprises privées ont mis la main sur le monde politique. Certaines thématiques abordées sont donc plus proches de la réalité que de l’anticipation… Des OGM, il n’y a qu’un pas pour les EGM que Duval franchit allègrement. Le scénariste imagine, logiquement, la révolte des créatures contre leurs créateurs. Cet album apporte son lot d’actions, de sentiments et de drames.

Gess sert bien ce scénario d’anticipation et son trait semble aussi à l’aise sur Terre que dans les coursives confinées de vaisseaux spatiaux.
Cette série ambitieuse et parfaitement maîtrisée n’en finit pas de nous réjouir.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?