Casemate : XIII, c’est pas fini !

24 juin 2008 1 commentaire
  • Dernier né des magazines grand public, Casemate continue de tracer son sillon original et singulier dans le paysage des revues généralistes.

Privilégiant un rédactionnel dense et consistant, la revue confirme une ligne éditoriale profondément attachée au travail des auteurs sans négliger l’actualité éditoriale. Une approche qui n’interdit pas les exclusivités, comme dans ce numéro très largement consacré à l’un des événements de la rentrée : le retour de XIII ou plutôt de...la Mangouste !

Le dernier volume (et annoncé comme tel) à peine terminé, l’amnésique le plus célèbre de la BD franco-belge refait surface, pas vraiment une révélation. Dans un dossier de près de quinze pages, l’équipe de Casemate revisite le mythe et nous dévoile les détails d’une opération d’envergure qui se traduira par la publication d’un ou deux titres par an conviant différents dessinateurs et scénaristes amenés à prendre en charge quelques uns des personnages d’une saga. C’est Xavier Dorison et Ralph Meyer qui ouvriront le bal en octobre avec un premier album dont le héros principal serait…la Mangouste ! La suite ? D’autres s’en chargeront, et ont pour nom : Berthet et Corbeyran ; Heninot et Yann ; Boucq et Alcante. Tout ce petit monde est donc sur les rangs pour le lancement de XIII Mystery !

Une autre série ambitieuse a retenu l’attention de Casemate : Hanté, la nouvelle collection dirigée par Christian Bec est prétexte à un long entretien avec cet auteur à l’actualité chargée. C’est aussi l’occasion pour le magazine de revenir sur l’affaire de plagiat liée à l’utilisation supposée de photos pour la série Sanctuaire, avis complété par un coup de colère de Denis Bajram.

Volontairement complet et exhaustif la revue s’arrête sur quelques publications remarquables ornées d’une mise en valeur du travail des auteurs, les fameux commentaires en marge des planches sélectionnées constituent une initiative originale et stimulante. On pourra ainsi découvrir les dessous (dans tous les sens du terme !) des Nuits écorchées, premier album de Régis Penet troublant et intéressant.

Beaucoup moins coquin mais tout aussi dérangeant le dernier opus de Richard Mazarano intitulé Genetiks, fait l’objet d’une présentation par son auteur qui nous dévoile un peu de sa personnalité, beaucoup de ses angoisses et quelques-uns de ses états d’âme.

D’autres nouveautés intéressantes sont aussi mises en relief, c’est notamment le cas Zazie dans le métro, adaptation de Raymond Queneau par Clément Oubrerie, dessinateur de la célèbre Aya de Yopougon et de Mano en mano la dernière création d’Ana Mirallès (Djinn) qui malgré un graphisme influencé par Prado ne manque pas de talent.

Magazine de l’image, Casemate propose aussi un carnet consacré à quelques graphistes proches du monde de la BD et dont les prouesses méritent qu’on s’y arrête. Ce mois-ci la rubrique consacre un certain John Pendray, peintre officiel de la Marine, une fonction tout à fait officielle depuis 1830. Une rencontre qui sent bon le vent du large et l’Outremer, un avant-goût de vacances !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Casemate, l’esprit BD est en vente partout depuis le 20 juin. € 6,40 .

Le site de Casemate.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Casemate : j’espère que ça durera longtemps !
    24 juin 2008 20:06, par Michel D.

    Parce que franchement, c’est le seul journal de la presse payante BD que j’achète et que je prend plaisir à lire.

    BoDoï, DBD et Casemate sont dans le bateau de l’actuBD. Mais à trois, ils sont trop lourds sur ce frêle esquif qui s’enfonce petit à petit. Ces trois matelots ont chacun leurs supporters, mais lequel survivra grâce à l’unique bouée de sauvetage ??

    Le plus vieux, le plus riche ou le plus jeune ?

    Répondre à ce message