Casemate n°47 - avril 2012 : Houba, houba Chabat !

6 avril 2012 0 commentaire
  • Dix ans après avoir sublimé Astérix avec « Mission Cléopâtre », Alain Chabat se lance « Sur la piste du Marsupilami ». C’est le sujet d’une longue interview qui prouve qu’en matière de BD, Chabat est un fin connaisseur. Par ailleurs, Casemate propose, dans un hors série, un retour émouvant sur la disparition récente de Moebius.

C’est le film qui attirera peut-être le plus l’attention des amateurs de bande dessinée en 2012. «  Sur la piste du Marsupilami » d’Alain Chabat est au cœur du grand dossier de Casemate n°47.

En lisant l’interview de Chabat, on comprend rapidement que l’on a affaire à un grand fan de BD en général, et de Franquin en particulier. Mais ce qui ressort le plus de cet entretien, c’est que malgré son érudition en la matière, et malgré sa cote « bankable » (15 millions d’entrées pour « Astérix Mission Cléopâtre » tout de même), Alain Chabat n’a pas réussi à accomplir son rêve qui était de réunir dans un grand film d’aventure Spirou, Fantasio & le Marsupilami.

Dans une interview complémentaire, Jean-François Moyersoen qui gère les droits du Marsu, se montre intraitable à ce sujet : ces personnages ne sont plus amenés à évoluer ensemble. Dommage, quand on sait que Chabat esquissait un long-métrage inspiré par « L’Ombre du Z » et « Z comme Zorglub »… En fin de dossier, Batem & Colman expliquent l’envers du décor d’un exercice pas forcément évident : la réalisation de l’album inspiré par le film.

Parmi les nombreuses interviews qui jalonnent cette 47è parution du magazine Casemate, on pointera celle d’Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou qui accompagne la fin de la série d’inspiration théâtrale « De Cape et de Crocs ».

Après dix albums dont les dialogues ont ravis plus d’un lecteur, il est temps de dire : rideau !

Plus loin, François Schuiten, pour une fois sans Benoît Peeters, parle de son amour pour les vieilles locomotives à vapeur au centre de « La Douce », un album à réalité augmentée dont la sortie est impatiemment attendue.

Hors des sentiers battus, Casemate propose une rencontre avec Ryan Meinerding, directeur artistique des films Marvel. Le jeune homme devise de la création des costumes, design et décors des blockbusters à forte teneur en super-héros.

Enfin, la respiration peinture est ce mois-ci assurée par Joost Swarte qui nous explique son affection pour le facétieux peintre allemand Peter Angermann.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Casemate n°47. En vente en kiosque au prix de 6,40€.

  Un commentaire ?