Castilla Drive - Par Anthony Pastor - Actes Sud/l’AN 2

16 août 2012 0 commentaire
  • Le détective privé s'est fait la malle. Voilà qui nous change des polars habituels. D'autant que Pastor n'aime rien tant que les losers attachants. Il s'emploie dans ce nouvel opus à donner un peu de lumière à des personnages qui se croient perdus. Et son dessin a encore évolué...

Sally ne sait pas trop quoi faire, maintenant que son mari est parti. Alors elle reprend son activité de détective, tandis que sa meilleure amie continue de bichonner les ongles des pipelettes du coin. Et quand un soir d’hiver, un type lunaire, blessure au crâne et cagoule sur la tête, la sollicite, Sally a bien envie de foncer, même si l’affaire semble tordue...

Un trou perdu, dans le froid, avec un univers de lente déprime. Celui d’Anthony Pastor, en l’occurence, qui depuis son premier album, cultive des atmosphères américaines décalées, un peu sombres, un peu loufoques. Avec aussi un bel intérêt pour ses personnages.

Pastor laisse en filigrane un suspense minimal (qui donc a agressé ce poète ?) mais centre son scénario sur la relation entre Sally et Osvaldo, notre client cagoulé. Aussi gauches l’un que l’autre, abimés par une vie d’échec , mais aussi profondément romantiques, ils donnent à cette love story cafardeuse une touchante humanité. Castilla Drive - Par Anthony Pastor - Actes Sud/l'AN 2

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

Lire également les chroniques des autres albums de l’auteur :

- Las Rosas
- Ice Cream
- Hotel Koral

  Un commentaire ?