Catawiki met en vente une couverture disparue de Franquin

6 novembre 2020 6 commentaires
  • Comme chaque mois, Catawiki propose une vente « Prestige », rassemblant des pièces de collection haut-de-gamme dans le domaine de la bande dessinée. Celle de novembre s’annonce tout simplement exceptionnelle en raison des raretés proposées, à commencer par une couverture de Franquin que l'on croyait à jamais perdue !
UN PUBLIRÉDACTIONNEL DE Catawiki met en vente une couverture disparue de Franquin

Dans un précédent article nous vous expliquions en détail le fonctionnement des ventes « Prestige » proposées mensuellement sur Catawiki, le plus souvent des pièces exceptionnelles quelquefois issues directement de l’atelier des artistes ou encore des objets précieux et rares dans un état exceptionnel de qualité susceptible de « faire l’événement ».

Jamais sans doute cet objectif n’aura été si bien atteint qu’avec la vacation de ce mois de novembre qui vient de débuter sur le réputé site de vente en ligne et qui se terminera le dimanche 15 novembre prochain.

Superbe illustration de couverture, dont le personnage féminin Albinia a finalement été retiré, pour lui préférer un large panorama de Rome.
Couverture des Aigles de Rome par Marini

Énumérer les lots en détail vous donnerait vite le tournis ! On retrouve des couvertures d’albums : Marini avec Les Aigles de Rome, Hub et Okko, la couverture américaine d’HP et Giuseppe Bergman par Milo Manara, Bob de Moor pour celle d’un Oncle Zigomar, Rosinki pour l’une des Complaintes des landes perdues, une étude de couverture du Spirit par Will Eisner et encore une demi-douzaine d’autres… Ainsi qu’une couverture inédite de Jacques Laudy réalisée en 1949 pour le Journal Tintin !

La couverture inédite de Jacques Laudy pour le "Journal Tintin" (1949)
Voir les enchères sur ce lot

Cela ne s’arrête pas là : on y retrouve ausi des œuvres et illustrations de Dave McKean, Enki Bilal, Marana, François Boucq, Lapone, Michetz, Paturaud, Aouamri, Meynet, Zep, Dany, Ted Benoît, etc. Aux côtés de ces auteurs contemporains, d’autres grands noms sont présents, dont Jijé avec une illustration au lavis pour le feuilleton du Comte de Monte-Christo de 1951 et une peinture réalisée vingt ans plus tard. Sans oublier une case inédite et signée d’Albert Uderzo avec Astérix et Obélix datant de 1975/76, excusez du peu !

Jacques Pels
Photo : DR.

« Pour réunir un catalogue de si belles pièces, nous travaillons sur plusieurs tableaux, explique l’expert de Catawiki Jacques Pels. D’un côté, nos collègues commerciaux contactent les vendeurs traditionnels qui sont inscrits chez nous pour leur demander les œuvres qui pourraient s’inscrire dans ce catalogue d’exception. D’un autre côté, mon collègue Rik Lok et moi-même évoluons dans le milieu de la bande dessinée depuis 30-40 ans. Nous sommes donc en contact avec beaucoup de collectionneurs disposant de pièces très intéressantes et nous savons rester très discrets. Lorsque nous organisons des ventes de prestige comme celle-ci, nous les contactons donc pour savoir s’ils veulent remettre sur le marché quelques-unes de leurs pièces haut-de-gamme. Pour cette vente-ci, nous avons bénéficié plus particulièrement d’un vrai travail d’équipe grâce aux cinq autres experts BD de Catawiki qui ont chacun contribué à la constitution de ce panel. Enfin, n’oublions pas nos vendeurs réguliers qui nous proposent de leur côté des pièces dont certaines trouvent naturellement une place légitime dans ces ventes d’exception. »

La vacation de ces jours-ci rassemble effectivement des planches d’albums mythiques : Alix l’intrépide et La Tiare d’Oribal, Quatre doigts – L’Homme de papier par Manara, deux planches de Willy Vandersteen, Buddy Longway par Derib, un strip de La Jeunesse de Corto Maltese par Hugo Pratt,... Et d’autres planches d’albums plus contemporaines comme Ira Dei signé par Ronan Toulhoat, Borgia de Jodorowsky et à nouveau Manara, etc. Il n’y pas un lot qui n’attire l’attention, une pièce que l’on puisse juger en-deçà des autres, comm ce récit complet de Jacques Laudy pour le Journal Tintin, et un autre de Vuillemin publié dans L’Écho des Savanes... Décidément, il y a pour tous les goûts !

Louis Girard

« Il est assez exceptionnel de voir en une seule et même vente deux planches historiques d’Alix, explique l’expert BD Louis Girard, Surtout provenant des premiers albums et de cette qualité ! Plus modestement au niveau de l’estimation mais toute aussi intéressante, la couverture originale de Jacques Laudy de 1949 s’avère être une pièce historique. »

Les comics n’ont pas non plus été oubliés ! Une planche de Big city par Will Eisner, des illustrations de Simon Bisley, deux planches de Walking Dead, Aliens par John Bolton et beaucoup d’illustrations mettant en scène Batman ou The Goddamned

Batman & The Joker par Simon Bisley
Consulter ce lot

Au niveau de Christie’s ou de Maghen ?

On peut s’interroger sur l’évolution étonnante de la qualité de telles pièces présentées par la Maison de vente en ligne : « Je travaille pour Catawiki depuis 2013, répond l’expert Jacques Pels, Et je dois avouer que le regard que le marché porte sur nous a beaucoup évolué. Il y a encore quelques années, je me rappelle de certaines situations où l’on nous tournait le dos. Maintenant, c’est tout le contraire ! Nous n’avons d’ailleurs maintenant plus jamais nous présenter. Non seulement, presque tout le monde connaît Catawiki, mais la plupart des marchands, amateurs et collectionneurs désire également travailler avec nous. Ce qui facilite grandement nos recherches pour composer chaque mois nos ventes de prestige regroupant les plus belles pièces liées à la bande dessinée. »

Et de continuer : « Pour identifier les pièces qui peuvent intégrer les ventes d’exception, nous réalisons un méticuleux travail de suivi des enchères tout au long de l’année : toutes les vacations de Catawiki, mais aussi celles des autres maisons de vente, afin d’analyser les évolutions du marché, qui évolue parfois plus rapidement que par le passé. Tout cela nous donne un bon aperçu des tendances actuelles, du niveau des prix de réserve, et des pièces susceptibles d’intéresser des acheteurs exigeants. »

Une case originale inédite à l’encre de chine. Signée au dos par Albert Uderzo
Voir les enchères sur ce lot

Franquin : la couverture disparue

« La pièce d’exception de cette vente est cette incroyable couverture disparue de Franquin, témoigne Jacques Pels. Toutes les maisons de vente rêvent un jour de pouvoir retrouver une pièce pareille, c’est tout simplement exceptionnel ! »

L’expert de Catawiki raconte comment fut faite la découverte de cette couverture de Franquin pour Clarim e Fantásio, O feiticeiro de Vila Nova de Milfungos, la première édition portugaise de Spirou et Fantasio, Il y a un sorcier à Champignac, parue en 1967. Cette pièce originale réalisée spécialement pour cette édition en 1964 ou 1965 avait disparu des radars depuis lors, comme l’a confirmé Frédéric Jannin, responsable des Archives de Franquin.

Furieusement recherchée par tous les amateurs du créateur du Marsupilami, il a donc fallu attendre 2020 pour la voir réapparaitre, plus de cinquante ans après sa publication. Que s’était-il passé ? Il s’avère que quelques années après l’avoir réalisée, Franquin avait échangé l’œuvre originale avec un artiste de bande dessinée portugais qui visitait Bruxelles, à la recherche d’une opportunité de faire publier son travail dans le Journal Tintin. Cette couverture de Franquin a finalement été retrouvée dans l’héritage de cet artiste portugais à Lisbonne où elle avait été conservée toutes ces années.

La fameuse couverture retrouvée
Voir les enchères sur ce lot

Il n’en fallut pas plus pour que Louis Girard, expert BD français de Catawiki, ne saute dans un avion pour aller analyser l’œuvre directement à Lisbonne : « En tant qu’expert, nous avons bien entendu un rôle proactif dans la recherche de pièces d’exception, auprès de collectionneurs ou de marchands. Pour cette couverture originale de Franquin, l’œuvre nous a été proposée directement par le vendeur, résidant à Lisbonne, qui n’est ni collectionneur ni marchand : il est le fils de ce célèbre dessinateur portugais, décédé il y a plusieurs années. Ce dessin représentait un "trésor" de famille, mais le vendeur n’avait pas l’assurance de son authenticité ni de sa valeur. Nous n’avons pas d’expert BD résidant spécifiquement au Portugal, mais Catawiki y est bien entendu présent, comme dans toute l’Europe. »

C’est le moment de comprendre comment travaillent les experts de Catawiki. « Ce lot nous avait été présenté avec des photos de faible qualité, explique Louis Girard, Mais nous avons immédiatement décelé le caractère exceptionnel de la pièce, connaissant ce dessin qui a été utilisé dans la rare édition originale portugaise d’ "Il y a un sorcier à Champignac", publiée en 1967. Nous avons tout d’abord fait des recherches sur la technique particulière utilisée par Franquin pour cette œuvre : dessin original à l’encre de Chine sur calque épais (Vangophan) avec traces de crayonnés, et mise en couleur sur papier à dessin. Nous avons trouvé d’autres exemples de dessins similaires en collection privée et Frédéric Jannin (collaborateur de Franquin et gestionnaire des Archives) nous a confirmé que Franquin utilisait bien cette technique durant les années 1960 : nous étions donc potentiellement face à bien plus qu’une simple mise en couleur. Cette expertise a bien entendu été un travail collégial effectué par l’équipe des experts BD de Catawiki. Je me suis ensuite rendu sur place pour analyser ce dessin et avoir l’assurance de son authenticité. Enfin, Frédéric Jannin a de nouveau été sollicité afin de rendre son avis définitif sur l’œuvre, afin d’avoir également sa confirmation que l’original n’était pas aux Archives et qu’il n’y avait aucune plainte pour vol le concernant. M. Jannin nous a aimablement confirmé le caractère exceptionnel de ce dessin disparu depuis plusieurs décennies. »

Dans une lettre de Franquin envoyé à un dessinateur débutant, on a retrouvé la confirmation que l’auteur de Spirou et Fantasio utilisait bien du Vangophan.

L’expert de Catawiki continue de nous expliquer l’émotion qui l’a saisi lorsqu’il a tenu dans ses mains cette pièce disparue depuis plusieurs années, avant d’analyser la pièce sous toutes ses coutures : « En toute sincérité, mon premier ressenti face à l’œuvre a été un sentiment d’émotion d’avoir en main un dessin de Franquin de grande qualité, d’une période virtuose de l’artiste, méconnu car réservé au marché portugais et inconnu sur le marché des originaux. Mais il nous fallait avoir la certitude qu’il ne s’agissait pas d’une simple mise en couleur, et donc que le dessin sur calque était bien un dessin original de Franquin. L’épaisseur de l’encre, le dynamisme du trait et les traces de crayonnés visibles au verso nous ont confirmé qu’il s’agissait bien d’un dessin et non d’une simple impression. La mise en couleur a montré sa profondeur et son authenticité grâce à une lampe vive. Enfin, nous avons également comparé le dessin original avec la couverture du livre imprimé et les détails les plus infimes étaient bien présents, avec bien entendu encore plus de détails dans le dessin que sur l’impression. »

Hergé en majesté

Si Franquin est donc à l’honneur avec cette pièce exceptionnelle qui a été retrouvée, Hergé n’a pas été oublié dans cette vente. Tout d’abord, avec le cartouche des Propos du Major Wings, un dessin qu’Hergé utilise en 1946 pour une rubrique récurrente du Journal Tintin. Après avoir présenté le principe de cette alternance d’article entre l’aviation et la marine dans le tout premier numéro du Journal des 7 à 77 ans, ce cartouche est utilisé dès le second numéro du célèbre hebdomadaire du 3 octobre 1946, et ceci pour une trentaine de numéros jusqu’en 1947.

La page d’explication des chroniques destinées à l’aviation et à la marine dans le premier numéro historique du "Journal Tintin"...
...et le cartouche mis en vente, utilisé dès le deuxième numéro du "Journal Tintin"
Suivre les enchères du cartouche des Propos du Major Wings

« Si je devais adresser un second coup de cœur, ce serait très certainement pour cette superbe planche de Quick & Flupke », mentionne à nouveau Jacques Pels. Et l’on peut comprendre son engouement face à la qualité de l’œuvre également en vente dès aujourd’hui. Publiée le jeudi 20 novembre 1930 dans un numéro spécial du magazine Le Petit Vingtième pour promouvoir la période shopping « Saint Nicolas » dans le grand magasin bruxellois « Au Bon Marché », cette planche n’a jamais été reprise en album depuis 90 ans.

Comme le confirme Jacques Pels : « Le niveau de détails proposé par Hergé est juste magnifique pour une planche de 1930 ! En vous parlant, j’ai sur mes genoux l’édition de Quick & Flupke de décembre 1930, et je vous confirme que cette planche inédite en album ne s’y retrouve pas. Pourquoi ? Sans doute parce que cette planche s’apparente plus à un publi-reportage pour le Bon Marché, et que lorsqu’il a fallu composer l’album, Hergé a préféré la mettre de côté au profit d’autres gags qui ne faisaient pas autant de placement de produit. Avec le recul, on se rend compte que sa minutie en fait un magnifique témoignage de son époque, plus sans doute que bien d’autres gags de la série. Cette planche a d’ailleurs déjà été vendue par le passé auprès d’une autre maison, auréolée d’une expertise réputée. Nous sommes heureux de voir que c’est auprès de nous qu’on se tourne en 2020. »

Hergé - Quick et Flupke - Planche originale (grand format) - ’Quick au Bon Marché’ - encre de Chine - (1930)
© Hergé - Moulinsart.

Et Jacques Pels de conclure : « Avec la renommée grandissante dont nous bénéficions après des années de travail, nous avons la chance de bénéficier de propositions de pièces de plus en plus belles. Nous avons donc maintenant l’embarras du choix pour nos ventes de prestige qui nous permettent de rassembler les diverses tendances et périodes de la bande dessinée européenne et anglo-saxonne. Fort de cette offre étendue, nous cherchons à composer un bouquet le plus diversifié possible, afin de le rendre attractif auprès du plus large public de collectionneurs. Pour cette vente, presque tous les grands auteurs sont réunis, ce qui nous fait dire que cette vacation est sans doute la plus belle jamais proposée par Catawiki ! »

UN PUBLIRÉDACTIONNEL DE

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • Bonjour, une question sur la case d’Uderzo : l’album "les 12 travaux d’Astérix" a été dessiné par Marcel Uderzo, je m’étonne donc que cette case soit d’Albert Uderzo. Pouvez-vous demander aux gens de Catawiki des précisions ?
    Merci !

    Répondre à ce message

    • Répondu par jbh le 10 novembre à  10:21 :

      La réponse m’intéresse également. Pouvez-vous svp interroger votre client ? Merci.

      Répondre à ce message

      • Répondu par ActuaBD le 10 novembre à  16:08 :

        Sur le site Catawiki, à l’endroit du lot, vous avez la possibilité de discuter directement avec leurs experts.
        Bien cordialement,

        Répondre à ce message

    • Répondu par Patrick Vranken le 12 novembre à  10:22 :

      Bonjour,
      Merci pour votre question que je comprends bien.
      Il s’agit en fait d’un ancien malentendu difficile à éradiquer.
      En réalité, il n’ y a pas de lien objectif entre ce dessin qui est distinct de la BD publicitaire faite par les Studios Dargaud.
      Voir aussi le descriptif du lot en question pour plus de detail à ce sujet.

      Bien cordialement

      Patrick Vranken
      Catawiki

      Répondre à ce message

      • Répondu par julien le 15 novembre à  10:46 :

        Des détails ont été ajoutés sur la page Catawiki et d’autres enlevés (le refus de la case par Goscinny, pourquoi cette information a-t-elle disparu ?).

        Marcel Uderzo a colorié plusieurs albums d’Astérix ; Actuabd a-t-il le projet de l’interviewer afin qu’il nous raconte son travail sur Astérix ?

        Répondre à ce message

  • Catawiki met en vente une couverture disparue de Franquin
    21 novembre 10:11, par Christophe Krummenacher

    La couverture de Franquin ainsi que les planches de Hergé et de Jacques Martin et la case d’Uderzo n’ont pas atteint le prix de réserve...

    Répondre à ce message