Cavale vers les étoiles - Par Ryôma Nomura - Casterman

25 août 2017 0 commentaire
  • Une vendeuse de nouilles se retrouve embarquée par une fugitive recherchée par l’armée dans un road trip sanglant sur fond d’univers cyberpunk. Survolté, violent, ironique et attachant, un excellent récit complet qui réjouira les amateurs du genre.

Publié en Japon entre 2013 et 2014 dans le magazine Afternoon de Kodansha, Kinu Roku de son titre original, y a été édité en deux tomes. Casterman les a réunis en un volume unique de 336 pages, sous son format habituel, c’est-à-dire 130 x 180 mm avec une couverture souple et une jaquette.

Il s’agit de la première publication de Ryôma Nomura en France. Formellement, son travail se rapproche de celui de Tsutomu Nihei (BLAME !, Knights of Sidonia), lui aussi publié dans l’Afternoon pour ses principale œuvres : dessin rugueux qui vise avant tout l’expressivité et un univers de Hard Science-fiction avec tous les éléments classiques du cyberpunk : cyborg, manipulation génétique, véhicule robotisé et environnement urbain de type industriel, sans oublier l’ambiance désenchantée et violente.

Le récit propose un road trip sous forme de fuite avec des poursuivants et une destination claire mais improbable pour les héroïnes, alternant rencontre, pause et affrontement, le tout sur un rythme soutenu qui ne faiblit pas durant les douze chapitres composant l’histoire.

Cavale vers les étoiles - Par Ryôma Nomura - Casterman
© 2014 Ryôma Nomura by Kodansha Ltd.

Pas de temps mort donc et le découpage de Ryôma Nomura y participe de plain-pied : on saute rapidement d’une action à l’autre, avec des scènes souvent très rapides et condensées, au point que la lisibilité en souffre un peu, ce qui demeure le principal reproche que l’on puisse faire à l’auteur, avec quelques proportions pas toujours cohérentes.

Pour le reste, le récit se trouve parfaitement porté par son héroïne, Kinu, guerrière ultime, créée dans un laboratoire militaire, aux capacités de régénération impressionnantes -même un trou dans la tête ne fait que la ralentir- qui dégomme tout ce qui se trouve sur son passage sans l’ombre d’une hésitation ou d’un remords !

L’histoire nous projette dans un futur uchronique où la couronne britannique domine le monde et où les colons de Mars se sont rebellés et coupés de la Terre. Créée à partir d’ADN martien, Kinu s’est échappée au cours d’un transfert quelque part au Japon, et a bien l’intention de « rentrer » chez elle, sur Mars, d’une façon ou d’une autre !

© 2014 Ryôma Nomura by Kodansha Ltd.

Affamée, elle tombe sur l’échoppe de ramen -soupe de nouilles japonaise- tenue par la sympathique Roku, cyborg de son état et criblée de dettes. Embarquée bon gré mal gré dans la quête de Kinu, poursuive par des commandos cyborgs pas commodes, Roku, bonne pâte de nature, va faire son possible pour aider la jeune fille à rentrer sur Mars !

Dans son récit construit en quelque sorte en dépit du bon sens, Ryôma Nomura va à l’essentiel, privilégiant l’action, la relation entre ses héroïnes et une ambiance générale fun et gore. Tour à tour drôle et cruel, l’ensemble s’avère particulièrement réussi et efficace, une œuvre maîtrisée et un peu folle, hymne à la vie et à l’amitié.

© 2014 Ryôma Nomura by Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Cavale vers les étoiles. Par Ryôma Nomura. Traduction Wladimir Labaere. Casterman, collection "Sakka". Sortie le 23 août 2017. 336 pages. 11,95 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?