Champaka, la nouvelle collection de Beaux Livres chez Dupuis vient à point pour Noël

17 décembre 2018 3 commentaires
  • Déjà partenaire de Dupuis à maintes occasions, le label Champaka devient une collection de l'éditeur de Marcinelle, dédiée aux Beaux Livres, autour de deux lignes éditoriales : "Square", recueils de belles images, et une collection de monographies, "Une Vie en dessin".
Champaka, la nouvelle collection de Beaux Livres chez Dupuis vient à point pour Noël
Eric Verhoest
Ph : D. pasamonik (L’Agence BD)

Éric Verhoest n’est pas un inconnu dans le monde de la bande dessinée. Ayant fait ses débuts chez Magic Strip, ce journaliste de formation créa avec Thomas Spitaels en 1983 sa propre maison d’édition d’estampes, de portfolios et de livres à tirage limité, un label bien connu pour ses splendides éditions d’Yves Chaland, de Floch et bien d’autres praticiens de la Ligne claire.

Verhoest a été pendant quelques années la cheville ouvrière de Marsu Productions (on lui doit quelques-unes des plus belles réalisations de cet éditeur) avant de prendre en 2006 la direction éditoriale des éditions Dupuis pendant neuf mois : il y découvrit l’édition dans toute sa dimension commerciale, une charge sans doute peu adaptée pour cet esthète amoureux du beau livre. Cette expérience ne l’empêcha pas de rebondir avec la création de la galerie Champaka en 2010 à Bruxelles, puis brièvement à Paris, avant qu’elle ne se recentre sur sa seule base bruxelloise.

Ces dernières années -on le voit encore avec les magnifiques publications de la galerie Maghen- les galeristes avaient pour vocation d’offrir à leurs auteurs des beaux livres prestigieux qui mettaient en valeur leurs qualités artistiques. Les éditions Dupuis, dont les auteurs figurent parmi les plus beaux graphistes de l’histoire de la bande dessinée, n’avaient pas manqué d’accompagner ce mouvement en publiant de beaux livres d’images.

En rachetant le label Champaka, elles s’adjoignent un expert du beau livre qui prouve son savoir-faire avec trois ouvrages somptueux qui viennent à point pour les Fêtes.

Les belles images de San Antonio

La série de romans policiers humoristiques de Frédéric Dard est un phénomène en soi : sorte de mix parodique humoristique des romans noirs américains mâtiné de gaudriole à la Gérard de Villiers émaillée de mots d’argot à la Audiard, elle annonce à bien des égards le comique de SuperDupont et de Coluche. La série originale compte 175 volumes, vendus à 200 millions d’exemplaires.

Faisant suite à Dubout et à bien d’autres artistes, François Boucq illustra le dernier tome de la série signée par Frédéric Dard. Son fils et continuateur Patrice Dard trouva que Boucq avait parfaitement « chopé » l’esprit de son père et obtint à ce que l’intégralité de la collection soit illustrée par lui.

Ce sont ces 175 dessins, plus un bon nombre d’inédits quelquefois refusés par l’éditeur que l’on retrouve ici. Toute la verve de Boucq s’y déploie. Le gargantuesque Bérurier s’y trouve dans toutes les positions, parfois en bonne compagnie, offrant de beaux moments de virtuosité et de rire.

Walter Minus et Guillaume Sorel

Walter Minus et Eric Verhoest s’étaient croisés chez Magic Strip. Depuis, les regards en coin de ses ravissantes ont continué à cligner de l’œil dans les galeries d’art et ce sont elles qui sont rassemblées ici dans un ensemble de dessins charmants et pleins de séduction appelés Lovely Faces.

Autre beau graphiste qui vient s’inscrire dans cette collection, Guillaume Sorel, dans une suite de dessins-confessions intitulée Les Chemins du fantastique. On y voit défiler quelques-uns des plus beaux travaux de ce dessinateur sensible à la pâte ténébreuse. De nombreux inédits aussi. L’auteur de L’Île des morts, de Mens Magna, d’Algernon Woodcock et de La horla y fait défiler toute sa galerie de dieux et de héros puissants et de séductrices vénéneuses.

Floc’h, Philippe Berthet et François Avril devraient suivre dans cette série, tandis que la collection Une Vie en dessin devrait accueillir à partir de février 2019 des ouvrages sur Victor Hubinon et sur Yves Chaland. On les attend avec impatience. Tous ces ouvrages sont à tirage limité, ce qui justifie leur prix aux alentours de 45€.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Commander San Antonio – Par Boucq et frédéric Dard (Aire-Libre / Champaka) – chez Amazon ou à la FNAC

Commander Lovely Face – Par Walter Minus (Champaka) – chez Amazon ou à la FNAC

Commander Les Chemins du fantastique – Par Guillaume Sorel (Champaka) – chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Cher Monsieur Pasamonik
    Une fois de plus, votre clavier a fourché. Cela devient fréquent ces derniers temps : parler du gargantuesque Antoine San Antonio !
    Confondre le gargantuesque, c’est-à-dire gros mangeur, inspecteur Alexandre-Benoît Bérurier avec l’élégant commissaire Antoine San Antonio va vous valoir une volée de bois vert de la part des lecteurs de San-Antonio.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 17 décembre 2018 à  16:54 :

      Vous avez raison, je serai privé de foie gras toute la semaine (mais je me rattraperai après...). Merci.

      Répondre à ce message

  • Il est regrettable que Champaka-Dupuis, et peut-être Boucq, aient oublié de mentionner que ces illustrations ont été précédemment regroupées en livres, en mars 2009, sous la bannière des Editions Sangam, et de François Defaye, hélas disparu il y a quelques années. Une belle exposition des originaux avaient été présentée au 36 Quai des Orfèvres et dans d’autres lieux accueillants la flicaille chère à Frédéric Dard.

    Répondre à ce message