Champions T. 2 – Par Mark Waid & Humberto Ramos – Panini Comics

23 juillet 2019 0 commentaire
  • L'équipe de super-héros adolescents de dernière génération de l'éditeur Marvel continue d'apprendre à ses dépens que leurs idéaux ont bien du mal à s’enraciner dans le monde contemporain.

Formée sur le rejet des querelles intestines des adultes au sein des Avengers durant le crossover Civil War II, l’équipe des Champions ne change pas d’un iota avec cet album. On retrouve donc dans cette équipe Ms. Marvel (Kamala Khan), Viv (fille de la Vision), Spider-Man (Miles Morales), Hulk (Amadeus Cho), Nova (Sam Alexander) et le jeune Cyclope (des X-Men, issu du passé).

Après avoir fait des Champions un signe de ralliement inclusif pour que tous les jeunes du Monde s’y identifient et fassent progresser l’humanité, les super-héros adolescents pensaient que leur mission était remplie... C’était sans compter l’esprit du « vieux monde » qui ne veut pas s’éteindre face à la mièvrerie supposée de ces jeunes !

Le scénariste Mark Waid propose ainsi avec la première partie de cet album une intrigue intéressante, car les Champions sont confrontés à des rivaux de leur âge, mais qui n’ont pas du tout le même plan de vie : les Freelances, de jeunes méta-humains qui souhaitent utiliser leurs pouvoirs pour s’enrichir et vivre dans l’opulence (en louant notamment leurs capacités aux sociétés qui voudraient les « sponsoriser » durant leurs opérations). Entre un groupe qui milite pour que les jeunes nettoient la pollution des plages et un autre qui aide les sociétés à déloger sans ménagement les pauvres de leurs foyers car ils ne peuvent plus rembourser leurs crédits, l’affrontement était inévitable...

Ce qui nous a aussi intéressé dans cet album, c’est la volonté de Mark Waid d’utiliser sans condescendance les codes des jeunes générations d’aujourd’hui. Ainsi, les Champions gagnent davantage la bataille idéologique grâce aux réseaux sociaux qu’ils ne la gagnent en distribuant des coups de poing aux super-vilains. L’auteur aborde aussi la versatilité de ces réseaux, où les icônes d’aujourd’hui peuvent être les cibles du lendemain : en ne déposant pas leur marque, les Champions voient les sociétés exploiter leur logo jusqu’à plus soif en multipliant les produits dérivés, parasitant ainsi leurs messages ! Est-ce que les Champions parviendront à ne plus passer pour des vendus auprès de leurs jeunes suiveurs ?

Nous avons été moins convaincus par la dernière partie de l’album qui regroupe les épisodes de la série qui devaient être impactés par le crossover Secret Empire à l’époque : le traitement des personnages nous a alors semblé moins marquant et les péripéties peu convaincantes.

Champions T. 2 – Par Mark Waid & Humberto Ramos – Panini Comics
Il semblerait que rien ne vaut le paintball pour souder les liens des Champions !
© Marvel

En ce qui concerne le traitement des personnages justement, Mark Waid continue avec une qualité certaine de dérouler ses idées pour les personnages qu’il a sous la main. Nous relevons ici particulièrement l’écriture de Viv, qui continue d’être un personnage incontournable et parfois insaisissable de l’équipe, mais aussi du jeune Cyclope.

Nous avons aussi apprécié l’introduction d’un nouveau personnage, le Criquet nomade, un super-héros qui protège sur la côte ouest les tribus nomades et les voyageurs esseulés depuis l’époque aztèque... Un rôle transmis de père en fils, mais repris ici par une jeune adolescente par la force des choses. Une thématique de l’immigration que nous aurions bien aimé voir davantage creusée, mais qui complète bien les thèmes sociaux évoqués par la série.

Comme toujours, le dessinateur Humberto Ramos nous propose de très jolies planches pour accompagner le récit, son style graphique sied très bien à l’ambiance de la série.

Autant nous trouvons cet album (et la série) relativement sympathique, il nous est toutefois difficile de la qualifier d’incontournable actuellement : autant les aficionados des équipes jeunes et pleines d’idéaux de super-héros y trouveront leur compte, autant la série n’a pas un impact sur l’univers Marvel qui la rende indispensable. À conseiller aussi aux fans de ce tout-jeune personnage qu’est Viv Vision, qui continue de bien creuser son sillon dans le paysage contemporain de Marvel !

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Champions | Mise au point. Par Mark Waid (scénario) et Humberto Ramos (dessins). Traduction de Jérémy Manesse. Panini Comics, collection Marvel NOW. Sortie le 12 juin 2019. 160 pages. 18,00 euros.

  Un commentaire ?