Chaplin, prince d’Hollywood - Par Seksik et François - Éditions Rue de Sèvres

9 mars 2021 1
  • Suite de la trilogie consacrée à l'un des artistes majeurs du cinéma du du XXe siècle, à travers l'évocation d'une vie qui comporta des hauts et des bas, de grandes réussites et de tristes déboires.

Arrivé comme migrant aux États-Unis, le jeune Chaplin après avoir bourlingué dans plusieurs théâtres miteux, finit par intégrer les mythiques studios hollywoodiens. Pugnace, le jeune comédien est parvenu à se faire un nom grâce à un costume de charlot emprunté pour faire de la figuration. L’homme gagne en notoriété.

Dans ce second volume, nous poursuivons l’ascension du cinéaste. C’est durant ces années qu’il connaît la gloire avec des films comme La Ruée vers l’or ou Le Kid, inspiré par la perte de son fils né de l’union avec sa première compagne. Il épouse ensuite la très jeune Lita, enceinte d’un premier enfant, alors qu’elle n’a que 17 ans ! S’ensuit un nouveau divorce difficile et douloureux entachant l’image de l’artiste dans une Amérique puritaine et conservatrice. C’est une vie tumultueuse qui attend Chaplin à cette époque ; entre la fin du cinéma muet, l’échec commercial du film Le Cirque, les prémices de la Guerre et les aléas d’une vie personnelle complexe, le réalisateur est dépassé.

 Chaplin, prince d'Hollywood - Par Seksik et François - Éditions Rue de Sèvres
Une illustration pleine page pour le tournage de l’un des chefs d’oeuvre de l’artiste.

Charlot, vous connaissez ? Tout le monde a en tête l’image du célèbre acteur, pionnier du nouvel hollywood, passé maître de la pantomime doué d’une gestuelle si particulière. En s’attaquant à un personnage mythique comme Charlie Chaplin, Laurent Seksik et David François développent un projet très ambitieux. Plusieurs biographies de l’homme et pas seulement en BD ont été publiées, de nombreux documentaires ont été consacrés au célèbre acteur mais aussi à l’individu et à ses engagements audacieux face au nazisme ou plus tard, face au maccarthysme.

Tout en restant fidèle au parcours de Chaplin, ce second opus confirme les choix narratifs des auteurs perçus dans le premier tome. Déjà à l’origine d’un documentaire sur le sujet co-écrit avec le journaliste Laurent Delahousse, récompensé par un Award du meilleur projet culturel en 2013, Laurent Seksik nous entraîne dans la vie du metteur en scène dont le souhait était de se faire un nom et une place dans le monde bien particulier du cinéma.

Ni complaisant, ni à charge, ce portrait s’avère captivant au risque d’aller à l’encontre de clichés souvent faciles ou convenus. Pas toujours sympathique, rempli d’ambition, parfois méprisant, le personnage se révèle complexe mais soucieux d’évoluer avec son temps. En dépit non seulement d’échecs commerciaux, mais aussi de revers dans sa vie conjugale, il parvient néanmoins à construire son empire jusqu’à Hollywood !

Cette « biographie » (qui, selon le scénariste ; n’en est pas une...) est avant tout le récit d’une aventure humaine avec sa part de vérité et sa part d’ombre. Les auteurs font le pari d’un genre de vulgarisation inédite et contemporaine permettant de mieux comprendre qui était Chaplin, quelle a été sa vie, et pourquoi son œuvre est aujourd’hui culte et incontournable.

Contrat rempli, de belle manière ! Au delà de l’aspect académique de ce récit, cette trilogie est avant tout une invitation à voir ou revoir les films de ce génie du cinéma.

Ce projet est admirablement servi par le graphisme souple et dynamique de David François. Ce dessinateur originaire de Picardie est un autodidacte dont on devine certaines influences. Il n’hésite pas à jouer avec des mises en page originales allant du simple gaufrier à des illustrations spectaculaires tout en restituant un Chaplin crédible car austère, mais peut-être plus humain. Un dessin fluide dont on peut percevoir chaque coup de pinceau : chez David François, c’est assurément le mouvement qui prime. Une épopée grandiose d’un homme complexe et fascinant.
À lire, en attendant le troisième et dernier tome !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

À lire sur Actuabd.com :

- La chronique du premier tome

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • " Plusieurs biographies de l’homme et pas seulement en BD ont été publiées,"

    À commencer par l’autobiographie de l’artiste : Histoire de ma vie - Robert Laffont - 1964. Traduit par Jean Rosenthal (VO : My Autobiography - Simon & Schuster -1964).

    J’ai lu le premier opus de cette bande dessinée mais je n’ai pas retrouvé le Charlie Chaplin de son autobiographie. Ni sa psychologie, ni certains événements pourtant cruciaux pour comprendre le personnage. Le Chaplin proposé par ces auteurs est un autre Chaplin, une création à laquelle je ne suis pas parvenu à adhérer. Je l’ai trouvé seulement arrogant et antipathique. Il lui manque sa manière très propre de passer de la mélancolie à l’humour le plus anglais, du désespoir à l’optimiste, des larmes au rire. Ce qui a fait la force indémodable et universelle de ses comédies mélo-dramatiques. Ce ton là, les auteurs de cette bande dessinée n’ont pas su le traduire et je ne crois pas que ce soit possible. Impossible de reproduire l’ego hors norme de ce génie.

    Répondre à ce message