Charles-Henri Flammarion s’en va...

29 novembre 2003 0 commentaire
  • Charles-Henri {{Flammarion}} a annoncé son départ de la présidence de la maison d'édition éponyme qui contrôle Casterman et Fluide Glacial.

Le PDG a envoyé un e-mail, hier à ses collaborateurs pour leur annoncer cette nouvelle : « Au terme de trois années marquées par la cession de Flammarion à Rizzoli, écrit-il, j’ai été informé de la volonté de nos actionnaires de ne pas me voir plus longtemps à la présidence du groupe. J’ai donc le regret de vous annoncer mon départ. Vous pouvez imaginer les sentiments que j’éprouve en me séparant d’une entreprise dont les collaborateurs ont su m’accompagner et répondre à mes attentes pendant plus de trente ans. N’ayant pas la possibilité de dire au revoir à chacune et chacun d’entre vous personnellement, je voudrais par ce message vous souhaiter le meilleur pour votre avenir professionnel et vous remercier sincèrement de la contribution que vous avez apportée au développement d’activités dont je peux être fier aujourd’hui ».

L’éditeur occupait la présidence de cette société depuis 1985, alors que cette maison d’édition s’appelait encore « Librairie Ernest Flammarion », du nom de son grand-père. Le groupe a racheté, sous son impulsion, des marques aussi renommées que Casterman, Fluide Glacial, J’ai Lu, Librio, Pygmalion, Arthaud, etc…

Rappelons que le groupe Rizzoli Corierre Della Sera avait acheté la totalité des parts détenues par les trois frères Flammarion en septembre 2000 (soit près de 78%). Selon Le Figaro, un membre de la direction de Rizzoli a confié que le départ de Charles-Henri Flammarion était conforme aux accords signés avec la famille lors de la vente.

Ferruccuio de Bortoli, administrateur de la filiale RCS Libri (Livres) du groupe Rizzoli, devrait succéder à ce grand capitaine de l’édition française.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Ce départ se produit alors que Flammarion figure parmi les repreneurs potentiels d’Editis (anciennement nommé Vivendi Universal Publishing). Le groupe Lagardère qui l’avait acheté voici quelques mois, est contraint par la Communauté Européenne, d’en céder une part des actifs, pour raison de position dominante.
Les éditions Flammarion sont propriétaires des éditions Casterman et Fluide Glacial, dont une partie du staff avait d’ailleurs intégré les locaux de l’éditeur parisien, rue Racine. Charles-Henri Flammarion semblait s’impliquer personnellement dans la gestion de ces deux sociétés de bande dessinée. Il a notamment assisté en octobre dernier à la journée de presse "spéciale bouclage des marges" d’un numéro de Fluide Glacial. Le rachat de la maison d’édition Casterman par Rizzoli, avait plongé l’éditeur dans la tourmente. Tardi, Boucq et Schuiten avaient souligné que l’éditeur de Tintin risquait d’y perdre une partie de son identité et de son savoir-faire. Il semble que Louis Delas, actuellemment PDG des deux entités a jusqu’ici réussi à préserver leurs intégrités respectives.

Source : AFP & Le Monde
Photo (c) DR.

  Un commentaire ?