« Charlie Hebdo » au Festival de Cannes

7 mai 2008 3 commentaires
  • Le film de Daniel Leconte « C’est dur d’être aimé par des cons », un documentaire qui revient sur l’affaire des caricatures danoises qui ont valu à Charlie Hebdo un procès médiatique a été sélectionné au Festival de Cannes, en séance spéciale. L’hebdomadaire satirique a salué le « courage » du jury.
« Charlie Hebdo » au Festival de Cannes
"C’est dur d’être aimé par des cons"
Cette sentence de Cabu attaquée au tribunal devient un film. (C) Charlie Hebdo

Il s’agit d’un long métrage documentaire réalisé par Daniel Leconte et qui reprend pas à pas les tenants et les aboutissants de cette affaire qui s’est soldée pour les plaignants islamistes par une défaite et, pour Charlie Hebdo, par un jugement confirmant que l’on pouvait critiquer une religion en France sans encourir les foudres de la loi. Une victoire pour la libre pensée, mais aussi pour les Musulmans modérés. Nous avons en son temps soigneusement couvert cette actualité, tant elle nous semblait importante.

Ce documentaire a été sélectionné officiellement à Cannes, hors compétition. Une décision courageuse qui mettra certainement le festival sous tension, mais pas davantage que lorsqu’il avait sélectionné –et récompensé !- Persepolis de Marjane Satrapi.

Cela nous vaudra de voir le scénariste de bande dessinée et avocat de Charlie Hebdo, Me Richard Malka, le directeur du journal et l’un des éditorialistes les plus respectés de France, Philippe Val et le talentueux caricaturiste Cabu monter les marches du festival en smoking !

Le film devrait sortir en salle en octobre prochain. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de sa sortie.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Me Richard Malka, l’avocat de Charlie Hebdo. Photo : Didier Pasamonik (L’Agence BD).

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • « Charlie Hebdo » au Festival de Cannes
    7 mai 2008 06:39, par Hector

    Très bonne nouvelle !

    Répondre à ce message

  • Je reste dubitatif sur l’affaire occasionnée par ces caricatures. Un bilan de 50 morts (toutes personnes confondues). Charlie Hebdo petit grain dans cette histoire, pour sa petite activité de publication, affiche une autosatisfaction qui n’aurait probablement pas été, si les 50 avaient été des occidentaux. Une affaire un peu affligeante qui se fait héritière de celle qui avait touché un des grands écrivains contemporain, Salman Rushdie. Mais là tout semble être spectacle, avant tout. Mais bien sûr, une fois publié, une fois le scandale établit, peut-être ne restait-il qu’à continuer... Pas facile... Je garde le sentiment que "Les versets sataniques" justifiait de provoquer et de risquer sa vie mais pas ces dessins, d’ailleurs fait sans risque. Etre associé à un scandale qui touche l’Islam serait-il un horizon dans le cénacle des médias de distraction ? De son coté Rushdie n’en garde apparemment pas que de bons souvenirs.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 22 mai 2008 à  21:11 :

      Beaucoup de confusion, d’approximations dans ce commentaire. Que voulez vous nous dire ? Que CH Hebdo, "petit "organe de presse à profité de l’affaire pour faire du tirage sans risque ? que Rushdie, lui seul en a pris ? Cher P. ,l’obscurantisme islamiste est responsable selon vous de 50 morts (source ??) ... Relisez vos livres d’histoire... CH Hebdo ds cette affaire n’a fait que défendre les valeurs qui sont celles de la République. Et vous, quelles vale’urs défendez vous ? CV

      Répondre à ce message