Chemins de fer - Par Cyrille Pomès - Éditions Emmanuel Proust

7 mai 2009 4
  • Avec la collection Atmosphères, l'éditeur Emmanuel Proust élargit encore un peu plus son offre éditoriale tout en donnant leur chance à de jeunes auteurs. C'est à nouveau le cas avec cet album.

Tout commence avec une malle découverte dans une petite gare provinciale où il ne se passe jamais rien, perdue au fond de quelques contrées où l’étrange s’inscrit dans la banalité d’un quotidien désespérément ordinaire.

L’objet abandonné sur le quai intrigue Elias, le chef de gare. En l’ouvrant, il deviendra un témoin bien gênant pour la mafia dont deux éminents représentants font leur apparition dans la petite gare, en même temps qu’une troublante jeune femme... S’ajoutent à cet univers interlope, une galerie riche en personnages bien typés.Tout est en place pour un polar débridé, mais rien ne va vraiment se dérouler comme prévu.

D’un humour loufoque à un surréalisme troublant et perturbé, Cyrille Pomès entraîne son lecteur dans un univers très singulier. En adoptant un style graphique très personnel, évoquant parfois celui d’un Maëster et des intrigues loufoques à la manière de Fred, Pomès nous emmène dans un univers où les aplats noir et blanc font écho à une atmosphère étrange et angoissante. Monde emprunt d’un réalisme formel dans lequel la déformation des perspectives et l’impression quasi constante de déséquilibre nous installent dans un délicieux malaise oppressant et captivant. Des destins vont se croiser, s’entrechoquer dans un récit policier étrange où le fantastique n’est jamais bien loin.

Chemins de fer - Par Cyrille Pomès - Éditions Emmanuel Proust

Les éditions Emmanuel Proust offrent, avec cet album, un bel écrin pour mettre en valeur le talent si particulier et si personnel de ce jeune auteur.
Dans la démesure et la durée (Ce one-shot fait plus de quatre-vingts pages !), Cyrille Pomes a su créer un univers personnel en parfaite harmonie avec un style graphique pas forcément séduisant mais très troublant. Déjà remarqué lors de sa première publication A la lettre près, en 2005, ce jeune Toulousain réussit à travers ce beau roman graphique à s’affirmer comme un futur grand.

Une nouveauté à découvrir parmi d’autres titres intéressants de la collection Atmosphères.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :