Newsletter ActuaBD

"Chère Créature" : la précieuse création de Jonathan Case

  • Une créature des profondeurs, éprise de la poésie de Shakespeare, se risque à la surface. Mais tiraillé entre ses aspirations esthétiques et de plus terre-à-terre appétits, voilà Grue bientôt poursuivi par un policier sur le départ. Une fable remarquable, drôle et intelligente, dotée de qualités graphiques et narratives impressionnantes.
"Chère Créature" : la précieuse création de Jonathan Case
Grue, un troublant héros
© Jonathan Case

Monstre autant aquatique que romantique, Grue ne résiste jamais à l’appel d’un couple s’embrassant en bord de mer. Soudainement surgi des abysses, sa passion, violente, le conduit toutefois à boulotter les amoureux dont les disparitions commencent à inquiéter les autorités locales.

Mais Grue veut changer, et il compte pour cela sur la mystérieuse inconnue qui jette régulièrement des bouteilles à la mer, flacons remplis de textes shakespeariens. Décidé à la retrouver, Grue entreprend d’explorer les habitations de la côte : l’amour pourra-t-il faire de lui un homme nouveau, enfin débarrassé de cette faim qui le tenaille et le pousse à dévorer les humains qu’il croise ?

Extrait de la préface par Craig Thompson
© Craig Thompson

Chère Créature constitue l’un de nos coups de cœur de ce début d’année. Jonathan Case y témoigne d’une maîtrise narrative assez bluffante, pleinement appuyée sur les codes de la bande dessinée. Découpage des planches, composition des cases, perspectives ou jeu des contrastes dans l’usage du noir et blanc : tout fait mouche et sens à la fois et confère à l’ouvrage un dynamisme sidérant.

Ton et propos démontrent eux la finesse d’esprit de l’auteur : on oscille entre l’horreur et le burlesque dans un foisonnement jubilatoire et décomplexé - la découverte du visage du héros apparaît à ce titre inénarrable. Les personnages, à commencer par Grue et ses acolytes crabes, s’avèrent superbement campés, notamment par la manière dont Jonathan Case les fait parler. Et l’on ne regrette en fin de compte qu’une chose : les quitter si vite la lecture achevée.

Drôle et intelligent, Chère Créature se trouve en outre complété par deux préfaces elles aussi passionnantes : l’une, classique dans la forme, de Steve Lieber, et l’autre, dessinée, de Craig Thompson lui-même ! Raison de plus d’aller découvrir cet excellent volume.

Désespoir grandiloquent et exagéré de notre créature marine
© Jonathan Case

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Chère Créature. Par Jonathan Case. Préfaces de Craig Thompson et de Steve Lieber Traduction Virgile Iscan. Glénat Comics. Sortie le 14 février 2018. 208 pages. 16,95 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Newsletter ActuaBD