Albums

Chroniques de San Francisco T. 1- Par I. Bauthian & S. Revel d’après A. Maupin - Steinkis

Après les adaptations en série TV, en feuilleton radio et même en comédie musicale, voici la version BD, qui offre un cadre chaleureux mêlant ligne claire et subtilité de la palette de couleurs.

C’est l’un des plus grands phénomènes littéraires américains qui est ici adapté. Un gros challenge car forcément scruté à la loupe par les nombreux addicts. Isabelle Bauthian signe l’adaptation et Sandrine Revel le dessin.

Le principe des Chroniques repose sur des portraits et des rencontres, au sein du milieu décalé de San Francisco. Qu’il s’agisse d’amour ou de famille, les personnages secouent les traditions américaines, et vivent une liberté qu’ils payent parfois au prix coûtant. On y évoque autant des thèmes graves comme la maladie ou le suicide que la recherche spirituelle, et bien sûr, du grand amour.

N’ayant pas lu les romans originaux (on parle ici de milliers de pages) je ne peux que donner un avis détaché de l’œuvre de Maupin. Les autrices privilégient la clarté du récit et la mise en valeur des dialogues -le cœur de l’œuvre originale-. L’occasion de souligner, une fois de plus, le style unique de Sandrine Revel, qui donne à la ligne claire moderne à la fois une grande émotion mais aussi des couleurs et des ambiances splendides. Le tome 2 est paru en novembre.
Chroniques de San Francisco T. 1- Par I. Bauthian & S. Revel d'après A. Maupin - Steinkis

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782368463598


Steinkis à partir de 13 ans intimiste Romance Adaptation littéraire 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • Misère, quelle horreur ! Armistead Maupin ne mérite pas ça. Et ces paquets de texte typographié, corps étranger au dessin, faudra arrêter ça un jour quand même.
    Lisez plutôt les romans que vous infliger ça. Je recommande aussi l’excellent Maybe the Moon qui ne fait pas partie des Chroniques de San Francisco.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 10 mars à  09:07 :

      "Et ces paquets de texte typographié, corps étranger au dessin, faudra arrêter ça un jour quand même."

      Le texte "typographié" fonctionne quand la police correspond au dessin. C’est-à-dire, forme, engraissement, crénage…
      Dans l’exemple montré, le bord des cases rouge, les bulles blanches non détourées avec le filament noir et tracé fébrilement sans faire sens, ça ne marche pas du tout. Les codes choisis ne sont pas harmonieux parce que décoratifs plutôt que fonctionnels.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 11 mars à  00:11 :

        Mouais, pas très probant comme démonstration. Ces planches ne vous plaisent pas, ok. Il y a tellement pire sur le marché…

        Répondre à ce message

        • Répondu le 12 mars à  10:23 :

          L’argument "il y a pire" ne fait pas avancer la critique. J’explique des détails techniques sur des composants narratifs, je ne dis pas que ces planches ne me plaisent pas dans leur ensemble ou que le dessin est mauvais ou que le récit et le scénario est nul parce que je ne le pense pas.

          Tout ce qui participe à la composition d’une planche fait sens. La forme d’une bulle, le bord des cases, le choix de la typo participent à la manière de raconter. Je ne suis pas convaincu par certains choix graphiques des auteurs. Maintenant, démontrez-moi le contraire que j’apprenne.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 12 mars à  15:11 :

            Vous n’etes pas convaincu mais c’est votre goût personnel. Il n’y a aucune objectivité dans un jugement personnel. J’ai d’autres goûts et je n’ai pas à faire la démonstration de quoi que ce soit. Laissons les démonstrations aux mathématiques. En matière d’évaluation des qualités artistiques d’une œuvre, il n’y a que des opinions, pas de vérité qui se puisse démontrer.

            Répondre à ce message

  • "Des milliers de pages" ? Vous ne seriez pas un peu marseillais par hasard ? La serie a 9 romans qui font moins de 300 pages. Faites le compte vous même, cela représente seulement à peu près 2500, loin des milliers que vous annoncez :

    Répondre à ce message

    • Répondu par CQFD le 11 mars à  12:47 :

      A partir de 2 ça fait "des", donc 2 500 pages ce sont des milliers de pages. CQFD.

      Répondre à ce message

Dans la rubrique Albums
Derniers commentaires
Agenda BD août 2022
Du 25 août au 23 septembre (...)
du 25/08/2022 au 23/09/2022
Exposition-vente virtuelle - Romain Baudy - à la galerie Comic Art Factory (Bruxelles)
Festival
du 27/08/2022 au 28/08/2022
11e Festival BD "De Bulles en Bulles" (Hotton, Belgique)
Salon
du 27/08/2022 au 28/08/2022
BD Plage à Sète (Hérault)
Agenda BD septembre 2022
Du 8 au 24 septembre 2022,
du 8/09/2022 au 24/09/2022
Exposition-vente - Antonio Cossu - à la galerie Comic Art Factory (Bruxelles)
Exposition
du 10/09/2022 au 17/09/2022
Exposition Pascal Graffica à Strasbourg
Exposition
du 15/09/2022 au 1er/10/2022
Expo - Coco : dessins félins et autres bestioles (Paris)
Dedicace
du 21/09/2022 au 21/09/2022
Séance de dédicace avec Libon et Julien Solé
Exposition
du 22/09/2022 au 8/10/2022
Exposition "Ana & l’Entremonde" de Cy.
Salon
du 24/09/2022 au 25/09/2022
Salon "La BD prend l’air", 23e édition
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
8e Festival BD de Sainte-Livrade-sur-Lot
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
1er Salon de la BD Jeunesse à Paris 15
Agenda BD octobre 2022
Exposition
du 5/10/2022 au 5/10/2022
GIBERT dédicace : Ruben del Rincon
Festival
du 5/10/2022 au 16/10/2022
Festival Caribulles à Baie Mahault (Guadeloupe)
Du 6 au 22 octobre 2022, (...)
du 6/10/2022 au 22/10/2022
Exposition-vente - Laurent Bidot - à la Galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Exposition
du 14/10/2022 au 16/11/2022
Rencontre avec Elene Usdin
Salon
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Fête de la BD de Jeumont
Du 27 octobre au 12 novembre
du 27/10/2022 au 12/11/2022
Exposition-vente - Benjamin Benéteau - à la galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Agenda BD novembre 2022
Du 17 novembre au 3 décembre
du 17/11/2022 au 3/12/2022
Exposition-vente - Hugues Labiano - à la Galerie de La Bande Dessinée (Bruxelles)
Newsletter ActuaBD