Chute de vélo - Etienne Davodeau - Dupuis

12 avril 2004 0
  • La collection Aire Libre s'enrichit encore d'un titre de qualité, dans la lignée des précédants albums de Mardon ou de Blutch. Mais cette fois, c'est d'un récit signé par Etienne Davodeau dont il s'agit, nouvelle recrue chez Dupuis.

Avec son mari, ses enfants, son frère et un ami, Jeanne vient remettre en état la maison de sa mère pour en préparer la vente. La vieille dame, qui perd la mémoire, est hospitalisée. Mais les médecins ont accepté qu’elle revienne passer quelques jours en famille dans la maison. De l’autre côté de la rue, un maçon forme un apprenti sur un chantier. L’ambiance est rude. Fascinés par les rapports entre les deux hommes, les enfants vont, par accident, exacerber cette tension. C’est le moment que choisit la vieille dame pour disparaître. Elle demeure introuvable. C’est la panique. Mais heureusement, Toussaint est là. Toussaint est un ami, un pauvre type malchanceux que toute la famille aide depuis des années à ne pas sombrer dans la misère. Toussaint est quelqu’un d’étrange : rendre service le bouleverse, comme s’il cachait un secret dont ses amis ne sauront jamais rien.

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Depuis l’arrivé de Sébastien Gnaedig, le directeur de collection, les nouveaux venus envahissent les éditions Dupuis. Et le débauchage des auteurs talentueux des autres maisons d’éditions (Delcourt en tête) continue. Mais ce serait faire injure à l’éditeur de Marcinelle que de limiter ceci à un travail de sape des concurrents. En effet, ces auteurs venus d’ailleurs peuvent, dans cette collection un peu différente des autres, donner sans contrainte la pure mesure de leurs talents. Et c’est réjouissant que de pouvoir lire le suc de leur virtuosité. Davodeau, fer de lance du reportage en BD, signe ici une œuvre sensible et personnelle. Cette fois, il s’agit de fiction, mais cela pourrait être la réalité. Petites touches d’un quotidien qui n’est jamais banal lorsqu’il est raconté avec brio, cette histoire saura nous captiver si nous y reconnaissons des choses qui nous sont proches.

Lire un extrait

  Un commentaire ?