Ciel de guerre, T1 - Par Pinard et Dauger- Editions Paquet

24 juin 2014 0
  • Prenant le contrepied de l'abondante production consacrée à la Première Guerre mondiale (centenaire oblige!), cet album s'intéresse à des faits peu traités jusqu'alors : la lutte des aviateurs français contre l'invasion allemande de mai - juin 1940.

Plus connu sous le nom de Bataille de France, cet épisode dont on connaît l’issue tragique ne fut pas dépourvu d’exploits, souvent restés dans l’oubli. Les années noires de l’occupation ont sérieusement occulté le courage des héros de ce qu’on appella aussi la Drôle de guerre.

Tandis que les Panzer, soutenus par leur aviation, poursuivaient leur course folle, menaçant de traverser la Meuse et d’atteindre Sedan, un jeune lieutenant, Étienne de Tournemire et son escadrille, les « Diables oruges », vont se retrouver aux premières loges du tournant de la guerre. Cette histoire va donc nous décrire le quotidien des pilotes et de leur entourage au cœur de combats spectaculaires et décisifs.

Ciel de guerre, T1 - Par Pinard et Dauger- Editions Paquet
La ligne claire d’Olivier reste au service d’une BD aéronautique de belle qualité graphique...

L’arrière-plan historique de cet ouvrage s’appuie sur un travail solide et érudit. Au risque d’aller à l’encontre d’idées reçues concernant la vétusté du matériel ou le manque de volonté des français, arguments abondamment repris par la propagande de Vichy pour justifier la défaite, cette histoire revient sur un aspect peu connu (et reconnu !) de la Seconde Guerre mondiale.

Le scénario de Philippe Pinard jette en effet un autre regard sur cette période confuse à travers une galerie de portraits qui, bien que parfois un peu stéréotypés, restent parfaitement crédibles. Décidés à résister avec panache, les compagnons d’Etienne Tournemire sont victimes d’un rapport de force cruellement inégal. Tout en restant attachés à un certain sens du devoir, les aviateurs sont bien décidés à se battre avec ténacité et héroïsme. Les relations entre belligérants sont traités sous l’angle d’un réalisme un peu aseptisé mais toujours soutenu par une solide volonté didactique.

tandis que la narration documentée et didactique s’attarde aussi sur les rapports humains.

Les ouvrages de Philippe Pinard et Olivier Dauger ont évidemment toute leur place au sein de la collection Cockpit des éditions Paquet, devenue incontournable pour les amateurs de BD aéronautique, un genre remis au goût du jour avec succès, notamment grâce à des auteurs comme Romain Hugault, Yann, Taborda ou récemment Walthéry, le père de Natacha venant lui aussi de rejoindre l’équipe avec L’Aviatrice.

Venu de l’illustration et de la publicité, grand admirateur de la ligne claire franco-belge, Olivier Dauger, déjà remarqué avec le diptyque Zone rouge, sert avec application le propos de cette épopée. Précis et très réaliste, son trait nous permet d’assister à des combats aériens dynamiques et élégants. Si l’attitude des personnages peut paraitre un peu rigide (rappelant par endroit, le trait d’un Jean Graton...) l’ensemble reste fluide et d’une parfaite lisibilité. L’auteur de la série Ciel en ruine poursuit avec bonheur son exploration de la face cachée de l’histoire de l’aviation militaire avec cette nouvelle série qui comblera aussi bien les amateurs d’histoire que les fans d’aviation.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

© Illustrations Pinard & Dauger – Editions Paquet 2014

  Un commentaire ?