Cités : Lieux vides, rues passantes - Par Jens Harder (trad. S. Lux) - Actes Sud/l’AN2

6 septembre 2019 0 commentaire
  • Le regard curieux et précis du dessinateur allemand sur des cités du monde pas toujours dans la lumière. L'occasion de retrouver des pages quasi inédites en France, en attendant la suite de son monumental {Beta}.

Depuis 10 ans, la BD francophone a fait connaissance avec Jens Harder, notamment auteur du monumental Alpha (puis Beta...), album d’une ambition impressionnante. Son regard original et sensible se promène dans le monde depuis presque 20 ans. D’où ce recueil de récits courts, jamais rassemblés en un seul volume, et publiés parfois de façon limitée. On y retrouve son trait lourd et épais, saisissant les visages avec force détails et précisions. Ses voyages nous emmènent au Caire, à Berlin (ou il vit), en France également : Lyon, Nantes, Marseille. Seuls avaient été publiés dans l’hexagone son reportage sur Jérusalem, à travers La Cité de Dieu, et son reportage sur Marseille. Toutes les autres planches sont inédites en version française.

Outre ce petit tour du monde varié et commenté avec finesse, on peut découvrir la singularité des couleurs, jamais traitées dans une volonté réaliste. Pour l’auteur, il s’agit d’installer une ambiance, une impression. C’est pourquoi on peut passer d’une bichromie élégante à des aplats sobres, puis des ambiances sépia. Pour ses pages sur Naples, en revanche, Harder a choisi des touches de rouge et de bleu, comme un filtre posé sur des détails marquants.

Un bel ensemble, tantôt contemplatif, tantôt explicatif, qui s’intéresse autant à l’humain qu’à ses villes, ses architectures. Et surtout une variété de traitement qui évite presque toute lassitude.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?