Civil War T 3 : La mort de Captain America - Par Brubaker, Epting, Bendis, Loeb & Finch - Panini Comics

2 décembre 2008 0
  • Voici le dernier numéro de Panini Comics consacré à la saga Civil War.
    Il clôt le débat par l’évènement-choc de la série dans un recueil regroupant une kyrielle d’auteurs venus rendre hommage au célèbre super-héros.
    Le résultat, fatalement déséquilibré, flirte entre le très bon et le beaucoup moins intéressant.

Suite à la guerre civile qui opposait les plus grands super-héros, pour ou contre une loi de recensement, Captain America, qui était entré dans le clandestinité en tant que leader des rebelles, est arrêté par son ami de longue date Iron Man. Lors de son chemin vers le palais de justice, il est abattu.

Civil War T 3 : La mort de Captain America - Par Brubaker, Epting, Bendis, Loeb & Finch - Panini ComicsCet album regroupe un bon nombre de saynètes qui retracent les derniers moments de « l’homme qui s’habille en drapeau » et les réactions de la communauté super-héroïque face au drame.

Il comprend les 4 derniers numéros de la série régulière « Captain America » scénarisée par Ed Brubaker et dessinée par Steve Epting qui nous révèlent (sans grosse surprise) le responsable du meurtre.

Sous la plume de nombreux dessinateurs réjouissants, on se concentre ensuite sur les réactions de chacun, Iron Man, Wolverine, Daredevil, Spiderman, les Vengeurs…L’ensemble mené par Jeph Loeb tente d’illustrer l’intégralité du champ lexical de la tristesse.

À grand renfort de flash-backs, de beaux discours et de chagrins bien virils (on va jouer au poker ou se taper dessus comme des sourds pour oublier), il tente de nous arracher une émotion. Face à cette ambition, on se demande si c’est le manque de musique dramatique, la lourdeur du propos ou la présence des nombreux combats pour assurer de bonnes ventes qui assèchent nos glandes lacrymales.

Brian M. Bendis, avec ses deux numéros « confessions », fait preuve quant à lui d’une subtilité bien plus développée. Aidé par le dessin sensible et réaliste d’Alex Maleev, il injecte une belle intensité au repentir d’Iron Man et à son dernier face à face avec Captain America. Il réussit là où pêche son collègue en simplifiant son propos et en dotant ses personnages d’émotions humaines.
Iron Man devant le corps par Alex Maleev Photo : DR ( c ) Marvel Comics

La mort de Captain America
pour l’univers Marvel est un séisme de taille et une référence à venir. Ce numéro en est la preuve. Il reflète, par là-même, la production actuelle de la Maison des idées qui oscille entre qualité et albums purement commerciaux. Les plus grands noms du moment y sont réunis offrant ainsi un joli panorama graphique avec Alex Maleev, Leinil Yu, John Romita Jr ou David Finch.

(par Mathieu Drouot)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?