Claws of Darkness T.1 : Journal d’un chasseur de vampires - par Josev et Jerry Cho - Soleil Hero

25 juillet 2006 2
  • Issu de l'école chinoise de Honk Kong, la BD de Jerry Cho écrite d'après une nouvelle de Josev, en rassemble les caractéristiques : un récit au graphisme léché dont le héros, précieux et éthéré, affronte d'immondes crapules pour les beaux yeux d'une blonde. Notre héros chasseur de vampires en sait long sur sa proie puisqu'il est lui-même mi-vampire, mi-humain...

Fait divers sanglant à Santa Anna, à la frontière du Mexique. Un homme s’est fait arracher le cœur par un animal fantastique. Sur ces entrefaites, un étranger aux longs cheveux, botté et en trench coat, débarque dans le village. Nicholas Barne n’est pas un étranger ordinaire. C’est un chasseur de vampires. Il connaît mieux que quiconque son ennemi puisqu’il est le fruit de l’amour entre un vampire et une humaine. Quand le bâtard eut pris conscience de ses origines, il jura d’éradiquer de la terre ces envoyés du Malin.

Il y a quelque chose de kitsch dans ce spaghetti western à la sauce soja. Un mélange d’esthétique chinoise, de western et de thriller vampirique qui est une vraie curiosité pour ceux qui aiment les sensations étranges, même si les Mexicains que dessine Jerry Cho ont l’air étrangement peu latino et si son héros en rajoute dans le sanglant, sans doute pour mieux faire passer son look androgyne. L’exercice est sans prétention et suffisamment habilement mené pour que le lecteur se laisse prendre au jeu. C’est en tout cas l’une des séries les plus convaincantes de la toute nouvelle collection Hero, chez Soleil, dirigée par Lise Benkemmoun et Fabrice Sapolsky.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Cela m’a l’air très inspiré de "vampire hunter D"

    Répondre à ce message

    • Répondu le 2 septembre 2006 à  17:24 :

      inspiré de D ?...
      assez peu, finalement, le debut de l’histoire porte un "hommage" tres appuyé à D (le heros raconte sa vie à un vampire en se nommant "B") mais ça s’arrete là, le reste, somme toute classique, se laisse lire, le scenario n’est pas mal construit même si la plupart des révélation (des jusqu’à aujourd’hui 2 tomes de l’histoire) sont assez previsibles si on lit tout ça correctement. et les personnages sont plutot interressants. le gore à outrance de certains passages n’est pas franchement utiles, mais le graphisme est suffisament leché pour qu’on passe outre et qu’on se laisse prendre à la lecture de cette aventure... une réussite donc, et si vous avez aimer, dans la meme collection les stars Andy Seto et Tony Wong sont bien plus attirantes avec leurs 4 Justiciers tendance tigres et dragons (serie réalisée par ce même Andy Seto d’ailleurs)

      Répondre à ce message