Code Geass, Lelouch of the Rebellion T1 - Par Majiko ! - Editions Tonkam

7 octobre 2009 0 BD d’Asie par Baptiste Gilleron
Éditeur : Tonkam
  • Début des hostilités pour l'univers multi-supports de {Code Geass}, attendu de pied ferme par un public initié. Voyons donc ce que vaut cette première déclinaison en manga.

Pris dans les filets du Saint-Empire de Britannia, le Japon est devenu l’Area 11 et a été privé de toute liberté, de ses droits et de son identité. Les natifs japonais, désormais appelés "Elevens", vivent dans des ghettos et s’opposent aux Britanniens pour retrouver leur indépendance. Un jeune Britannien nommé Lelouch Lamperouge, cachant le sang noble coulant dans ses veines, va faire une étrange découverte au milieu des débris d’un avion militaire et ainsi obtenir un pouvoir qui lui permettra de se venger de Britannia.

Cette première adaptation manga se base sur la série animée des studios Sunrise, Code Geass Lelouch of the Rebellion, et s’appuie sur un scénario de Ichirou Ohkouchi et Goro Taniguchi. De ce fait, Majiko ! respecte globalement la trame originale et le point de vue de Lelouch, là où les deux autres séries dérivées Suzaku of the Counterattack et Nightmare of Nunnally [1] s’en éloignent en proposant les points de vue de deux personnages ici secondaires.

À la première approche, on ressent l’impact du character design réalisé par les mangakas de Clamp, comme toujours efficace, alliant classe et sobriété. Le trait est plutôt classique et montre une appartenance au genre shojo auquel Majiko ! était habitué avant d’œuvrer sur cette série. On pourra remarquer quelquefois quelques erreurs de proportions ou des anatomies manquant de justesse.

Le scénario propose une base socio-politique intéressante, bien que peu originale au premier abord. Son véritable point fort prend vie dans le contraste installé entre les personnages. Lelouch et son ami Suzaku ont tous les deux une face cachée qui les amènera à s’opposer l’un à l’autre. Les motivations du jeune anti-héros et l’étrange pouvoir dont il a hérité dans des circonstances obscures apportent leur lot de mystère, ce qui donne une épaisseur bienvenue au récit. En revanche, on regrettera une certaine lourdeur de développement appuyée par une mise en scène parfois rébarbative.

Lelouch of the Rebellion démarre plutôt bien, malgré quelques défauts dénaturant un peu le tableau. Les prochains tomes et les deux autres séries basées sur cet univers devraient confirmer que l’engouement pour Code Geass et les moyens mis en place par Tonkam pour sa promotion sont justifiés.

Voir en ligne : Visiter le site dédié à l’univers Code Geass

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon

Commander ce livre à la FNAC

[1Dont chaque premier tome est à paraitre respectivement en octobre et en décembre.