Comic Con Paris 2019 : place aux goodies !

28 octobre 2019 0 commentaire
  • Si vous avez pris la ligne 5 du métro parisien ce week-end, il y a de fortes chances que vous ayez croisé le chemin de divers Joker, Deadpool ou Batman... Rassurez-vous, vous n'avez pas traversé les dimensions pour arriver dans un univers menacé de titan fou ou de clowns psychopathes, nous sommes toujours sur notre bonne vieille planète, simplement menacée de danger climatique, de groupuscules haineux en tous genres. Ces personnes déguisées ne faisaient que se rendre à la Comic Con Paris qui se tenait ce week-end.

Une première précision s’impose. Même si son nom indique le contraire, cet évènement est avant tout un "festival de pop culture" avant d’être un festival de comics. Il n’est donc pas étonnant d’avoir l’impression de rentrer dans le plus grand magasin Zing de France [1], à la différence notable qu’ici, il faut ici payer l’entrée. Les amateurs de Funko Pop et de produits dérivés en tout genre auront cependant de quoi dépenser leur argent.

Comic Con Paris 2019 : place aux goodies !
Des allées déjà bien remplies vendredi, jour d’ouverture du festival.
Photo : Vincent Savi

Ce propos se nuance tout de même par la grande qualité des invités comics qui comprenaient cette année entre autres les légendaires Jim Starlin, Roy Thomas, Chris Claremont, Brian Azzarello ou les très talentueux Joshua Dysart, Donny Cates, Olivier Coipel, Lee Bermejo et Tom Taylor, excusez du peu. Même le rédacteur en chef de Marvel, C.B Cebulski arpentait les allées de la Villette ce week-end.

Du côté des acteurs on y retrouvait aussi Sir. Patrick Stewart, inoubliable professeur Charles Xavier dans pas moins de sept films, qui incarnait aussi le mythique Jean-Luc Picard de Star Trek, ainsi que Karen Gillan, pétillante compagne du Docteur dans Doctor Who pendant quatre ans, avant d’incarner Nebula, un personnage-phare de l’univers cinématographique Marvel.

Jim Starlin, créateur de Thanos en dédicaces sur le stand de Panini Comics.
Photo : Florian Rubis

Ce panel d’invités remarquables étaient complété par des conférences toutes plus intéressantes les unes que les autres. Mises à part les traditionnelles présentations d’auteurs, et les conférences-anniversaires de Batman ou de Marvel, on pouvait assister à des débats tel que "Comics et politique, une relation complice et implicite", "Comics indé : l’Eldorado des séries TV ?" ou encore "Comics : passion ou business ?".

On y croise des passionnés justement avec qui il est toujours agréable d’échanger, et l’on rencontre des cosplayeurs talentueux qui seront ravis de poser pour vous à condition que vous leur demandiez l’autorisation ! Malgré cette ambiance bienveillante, il se dégage quelque chose d’assez impersonnel de ce salon. On ne peut s’empêcher d’avoir l’impression d’arpenter les rayons d’un grand magasin plus que d’assister à l’évènement comics de l’année.

Le légendaire Roy Thomas en dédicaces.
Photo : Florian Rubis

On ne peut cependant pas dire qu’il n’y a pas de comics à la Comic Con Paris, bien au contraire : les grands éditeurs sont pour la plupart présents, les invités et les conférences sont de qualité, les cosplayeurs sont toujours aussi nombreux et les revendeurs de vieux classiques sont aussi de la partie.

Cependant, on ne peut s’empêcher de constater un équilibre mal respecté entre le salon de comics - ou de pop culture - et la boutique de goodies. Les comics sont donc bel et bien présents à la Comic Con Paris, mais ils ne sont pas assez mis en avant, et c’est bien dommage, "Pop’Con" serait certainement un terme plus approprié pour qualifier cette foire aux kitchies.

Pia Guerra, dessinatrice de "Y the Last Man" (Urban Comics).
Photo : Florian Rubis

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

[1célèbre enseigne dédiée à la Pop Culture.

  Un commentaire ?