Commissaire Toumi - Par Anouk Ricard - éditions Sarbacane

22 décembre 2008 2 commentaires
  • Alors que l’Europe entière pleure la disparition de Horst Tappert, incarnation télévisuelle du célèbre inspecteur Derrick, revenons sur un joli album paru il y a quelques semaines aux éditions Sarbacane : {Commissaire Toumi, le crime était presque pas fait} par Anouk Ricard.

Entendons nous bien : la comparaison avec Derrick s’arrête au grade peu élevé de ce policier du dimanche, et peut être à leur goût commun pour la gabardine beige . Dans Commissaire Toumi, les criminels et les représentants de la loi sont de petits animaux à tête de poupée, plus proches de Petzi que du flic de Munich.

Absolument délicieux dans son style nonsense, cet album regroupe trois enquêtes dont on avait pu lire quelques pages en 2005 dans la revue Ferraille Illustré. Son auteur, Anouk Ricard, est une illustratrice jeunesse venue à la bande dessinée avec la génération Capsule Cosmique. Dans la famille graphique de Richard Scarry ou José Parrondo, elle réalise des bandes dessinées où le repère de l’âge se fait inutile. Détournant les clichés et poncifs des séries policières et des soaps télévisés, Ricard démontre un talent de dialoguiste simple mais percutant. Son dessin minimaliste et tout en rondeur est terriblement expressif.

Drôles et amusantes, les enquêtes du Commissaire Toumi rejoignent en bonne place le catalogue des albums à la girafe, la collection la plus emballante du moment.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :