Corto, la jeunesse - Par Hugo Pratt - Casterman

31 juillet 2006 0 commentaire
  • Les mangas auront au moins donné cette prise de conscience : les éditeurs classiques doivent réinvestir les rayons de format poche. C'est le cas ici avec la republications des classiques de Pratt dans ce format. Un retour aux sources en quelque sorte.

Pour 7,95 euros, lisez les aventures de Corto Maltese dans un format manga, en couleurs ! Trahison, opportunisme ? Voire. Je me souviens d’avoir découvert Pratt dans Superboy, l’une de ces revues de poche en noir et blanc des années soixante qui voisinaient avec d’autres du même genre, plus « crapuleuses », dans les kiosques, et ceci avant qu’il soit publié dans Pif Gadget ou dans les luxueux albums de la SOCERLID. Le format carré des vignettes trahit d’ailleurs ces origines populaires.

Le graphisme synthétique de Pratt permet d’ailleurs cette réduction sans heurt. On retrouve Corto Maltese en 1905, en plein conflit russo-Japonais pour la possession de la Mandchourie. Le marin y croise le jeune correspondant de guerre Jack London et un Russe un peu fou du nom de Raspoutine et qui ne porte pas encore, sous son nez d’aigle, la barbe noire de jais qui en fait un personnage inoubliable.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?