Cours, Bong-Gu - Byun Byung Jun - Kana

26 août 2005 0
  • Avec ce subtil album coréen, la collection Big Kana continue de nous faire découvrir de belles BD venues d'Asie. Balade à Séoul avec les laissés-pour-compte du capitalisme local.

La première chose qui frappe le lecteur quand il ouvre cet album est l’ambiance qui se dégage du dessin : des scènes en couleurs peintes à l’aquarelle alternent avec des passages en bichromie, l’auteur prend le temps de poser quelques pleines pages simples ou doubles dédiées à la ville ou au portrait saisissant d’un des personnages, le trait passant du réalisme photographique à une grande stylisation pour certains dessins de personnages.
La narration est aussi légère que les sentiments exprimés, en bonne partie faits de non-dits. En un mot, la variété artistique est ici de mise, l’auteur ne semblant pas vouloir se limiter à un style particulier.

Cours, Bong-Gu - Byun Byung Jun - Kana
Une planche d’un autre projet de l’auteur

Bong-Gu est un petit garçon de la campagne qui accompagne sa mère à Séoul afin de retrouver leur père et mari parti pour gagner un peu d’argent mais qui ne donne plus signe de vie. Ils rencontrent rapidement une petite fille qui fait les poubelles, accompagnée de son grand-père lui aussi mendiant. Ceux-ci vont les aider dans leur recherche au premier abord désespérée. Dit comme cela, l’histoire n’a pas l’air folichonne. Pourtant, Byun Byung Jun réussit un récit optimiste et débordant de chaleur humaine. Au prix de quelques coïncidences un peu grosses, mais après tout, c’est la liberté de la fiction.

Cours, Bong-Gu est un album d’une grande fraîcheur, aux personnages attachants et au graphisme envoûtant. Espérons que les éditions Kana auront la bonne idée de publier d’autres oeuvres de cet auteur.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le site de l’auteur, rempli de superbes illustrations.

Acheter cet album en ligne.

  Un commentaire ?