Croisade, T3 : le Maître des Machines - Par Dufaux et Xavier - Le Lombard

21 juin 2009 0
  • Cette saga épique contient tellement de développements qu'il faudra un quatrième tome pour clôturer ce premier cycle. Croisade tient le haut du pavé, avec une parfaite symbiose entre deux auteurs au sommet de leur art. Une des meilleures séries actuelles du Lombard !

Dans les profondeurs de la citadelle de Samarande, Gauthier de Flandres s’apprête à affronter le Âa, terrifiante créature de l’ombre… et chair de sa chair ! À Hiérus Halem, le Maître des Machines tente de résister au feu qui le consume, la lumière de Syria si pure qu’elle a même résisté à l’épreuve du miroir des Âmes.

Chacun poursuit sa quête de son côté du miroir : le combat du bien se déroule dans l’ombre, tandis que les forces de mal s’affrontent sous le soleil. Mais, l’ombre et la lumière s’attirent, invariablement et l’arrivée d’un nouveau représentant de l’Église pourra encore bouleverser cette croisade marquée par le démon…

Croisade, T3 : le Maître des Machines - Par Dufaux et Xavier - Le Lombard
Le récit reprend par un sombre et violent affrontement

Avec ce troisième tome, le triptyque attendu devient tétralogie !

La couverture du tirage de tête évoque bien ce mélange réussi des genres.

Ce qu’il lui fait malheureusement souffrir d’une légère baisse de rythme, seul léger défaut de cette incroyable saga de destins. L’apparition de deux nouveaux personnages casse un peu la progression de cycle, même si elle ajoute à la puissance générale de l’œuvre.

Toute la première partie du récit semble d’ailleurs fort sombre comparée aux belles pages précédentes, dévoilant le désert sous ses différentes facettes. Vu l’importance de l’Âa, on aurait d’ailleurs ainsi pu nommer ce troisième volume, mais ce titre aurait pu prêter à confusion tout en présentant sûrement une couverture très peu glamour !

Jean Dufaux distille encore et toujours ses thèmes de prédilection : sensualité, violence et opposition des forces en présence, que cela soit humain ou surnaturel ! Cette enivrante et violente saga le présente une fois de plus comme un des meilleurs scénaristes actuels. On ne sort jamais indemne de ses univers...

La maëstria de Xavier n’est plus à démontrer

La symbiose entre Dufaux et Philippe Xavier n’est plus à démontrer. Le dessinateur parvient à révéler en quelques traits la sensualité débordante des personnages féminins, tout en évoquant avec magnificence les sombres pensées de ces hommes qui pensent diriger leurs destins. À l’instigation de Xavier, un fabuleux diptyque de pages marque la série de son empreinte. Concluant presque ce troisième tome, il se révèle d’une insolente beauté, mais s’il ne parvient pas à dépasser la superbe évocation de l’armée du Maître des Machines du volume précédent. N’oublions d’ailleurs pas la contribution de Jean-Jacques Chagnaud, auteur de très belles couleurs !

Impossible donc de ne pas succomber à cette incroyable saga qui mélange les beautés et les rudesses du désert ... et des hommes. On attend donc impatiemment le quatrième tome qui conclura définitivement le cycle, avant que cette magie orientale reprenne de plus belle dans un second affrontement. À ne pas rater !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce troisième tome de Croisade chez Amazon ou à la FNAC
Lire notre chronique du tome 2 de Croisade et notre interview de Philippe Xavier.
Sur le site de notre partenaire France Télévision, lire les premières pages du Maître des Machines.
Visiter le blog de Philippe Xavier et le site de Croisade
Toutes les illustrations sont © Xavier/Dufaux/Le Lombard.

  Un commentaire ?