Curtiss Hill - Par Pau - Editions Paquet

30 avril 2021 0
  • La rivalité de deux pilotes de courses automobiles cache des motivations plus profondes... et pas toujours rutilantes. Un one-shot animalier graphiquement très beau aux USA dans les années 1930, tandis que les fascismes montaient en puissance en Europe.

Dans les années 1930, la compétition automobile est dominée par deux pilotes de course que tout oppose, seul le talent au volant est équivalent. Curtiss Hill est beau, riche, fair-play, brillant en société. Rowlf Zeichner, originaire d’un pays tombé en dictature militaire et brutale, agit dans l’ombre et ne recule devant aucune bassesse pour remporter la victoire.

Leur rivalité va éveiller la curiosité de la photo-journaliste Maugène Berk, qui veut révéler leurs vraies personnalités. Elle va progressivement se rendre compte que derrière ces façades se cachent des réalités moins manichéennes, parfois bien éloignées de ce que l’on imagine au premier regard.

Curtiss Hill - Par Pau - Editions Paquet

Le dessinateur espagnol Pau avait déjà étonné et séduit avec La Saga d’Atlas & Axis (Ankama), il revient ici avec un nouveau récit animalier tout aussi réussi. Ce one-shot est d’abord d’une grande puissance graphique, que cela soit dans le dessin des mécaniques vrombissantes (une passion que Pau avait déjà abordée précédemment dans le diptyque de Ze Jacky Touch, déjà chez Paquet), dans la conception de ses héros-animaux tous très séduisants, reconnaissables et expressifs, comme dans la très belle évocation qu’il fait des années 1930.

À la forme vient se greffer un fond passionnant, celui de cette société américaine de la fin des années 1930, qui s’est partiellement redressée du Krach boursier, et qui semble feindre d’ignorer la montée des fascismes en Europe.

Car derrière la rivalité purement sportive qui opposent les deux hommes, d’autres enjeux sont à l’œuvre... À chaque tour de roue, on comprend mieux les interactions entre ces deux pilotes aussi charismatiques que mystérieux. Mais Maugène Berk va peut-être éclairer ces mystères...

On aurait espéré une conclusion qu’on aurait espérée un peu plus inspirée et innovante, sur un thème déjà habilement exploité par Marvano dans Grand Prix (Dargaud). Mais cela ne retire rien aux qualités d’exécution de Curtiss Hill et de son dessinateur Pau dont le talent est indéniable.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?