D-Day, tome 1 : Overlord - Par Godard & Marschall - Glénat

16 juin 2008 0 commentaire
  • Le débarquement de Normandie vu à hauteur d'homme. À travers le destin d'un de ces soldats, ce récit rend hommage à la multitude de ceux dont l'Histoire a oublié le nom. Un récit poignant qui traduit fort bien les sentiments contradictoires de ceux qui ont vécu et survécu au 6 juin 1944.

Emmet Dixon était réserviste au sein de la Garde Nationale, et la guerre surgit pour bouleverser sa vie : il doit rapidement débuter l’entraînement pour libérer l’Europe, tandis que sa jeune fiancée, d’origine française, est parachutée derrière les lignes ennemies afin de soutenir la Résistance. Tiraillé entre ses appréhensions et le besoin de libérer sa future épouse aux mains des Allemands, il supporte donc avec beaucoup d’angoisse les ordres et contre-ordres d’embarquement ; tout est effectivement mis en œuvre pour tromper l’ennemi. À 26 ans, il est enfin sur son navire, à l’assaut des plages françaises. Malheureusement, les opérations de sécurisation du terrain ne sont pas franchement déroulées comme prévu et beaucoup de ses compagnons restent sur le sable. Comme beaucoup d’autres, il s’apprête à vivre le Jour le plus long ...

D-Day, tome 1 : Overlord - Par Godard & Marschall - Glénat

Depuis les Grandes batailles de l’histoire en BD, et la Seconde Guerre mondiale par Pierre Dupuis, peu de séries avaient abordé en détail les opérations militaires qui avaient conduit à la libération de l’Europe. À passé 75 ans, Christian Godard prouve donc une nouvelle fois son savoir-faire en mêlant adroitement fiction et réalité historique pour nous faire vivre de l’intérieur ce jour qui marqua l’Histoire. Bien entendu, un soldat du débarquement dont la fiancée subit les interrogatoires de la Gestapo à quelques kilomètres de là, cela représente un point de départ un peu alambiqué, mais l’élan de son héros symbolise le courage et les motivations des soldats à conquérir ces plages si ardemment défendues.

Soucieux de ne pas lasser le lecteur, Godard provoque donc certaines rencontres fortuites afin de dévoiler les dessous de la plus gigantesque opération navale jamais entreprise. Toutefois, la rigueur historique le pousse à multiplier les renvois (jusqu’à quatre par page) pour justifier l’authenticité de ses propos, ce qui ralentit parfois le rythme de lecture. Pour autant, la scène du débarquement est chargée d’émotion et le processus d’identification voulu par l’auteur fonctionne au mieux. On espère que le second tome verra le développement d’autres personnages afin de révéler plus de facettes différentes parmi les soldats entraînés dans ce jour sanglant.

C’est à un nouveau dessinateur, Fred Marschall, qu’a été confié l’adaptation de cette série historique. Son dessin sert merveilleusement les ambiances et les sentiments écrits par Christian Godard : les scènes sont sombres à merveille dans ce début de journée qui baigne dans le sang, les cadrages illustrent fort bien la détresse et l’isolement des soldats se lançant à corps perdu dans la bataille. Les bâtiments et costumes militaires sont empreints de réalisme. Malheureusement, personne n’est parfait, et il faut avouer que Marschall réussit bien mieux les affûts de char, que les canons de beauté. Effectivement, les visages, en particulier ceux des femmes, sont très raides et stigmatisés, ce qui sert dans les scènes de batailles, mais moins dans la construction intime des personnages. Du point de vue du scénario, l’insertion de certains éléments de détail aurait été intéressant, comme par exemple l’indication des nombreux ports anglais d’où partit la flotte, ou le cantonnement de Patton et la manœuvre d’intoxication d’une attaque sur le Pas-de-Calais que cela entraînait.

Malgré l’abondance de commentaires en voix-off, on entre vraiment dans le stress et l’horreur du débarquement, où le plus commun des soldats transcende parfois l’héroïsme pour écrire des pages, ô combien importantes, de l’Histoire. Pour les fans de Band of Brothers et tous ceux qui souhaiteraient en savoir un peu plus sur cette journée historique.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet
Lire les 10 premières planches de l’album

Toutes les illustrations sont © Godard/Marschall/Glénat.

  Un commentaire ?