D’ombres et de lumières - Marshall, n°1 - Filippi et Tello

12 octobre 2002 0 commentaire
  •   Dans ce monde, les marshalls, maîtres en arts martiaux, font régner la loi avec l'aide de robots sophistiqués. Mais, dans l'ombre, des forces obscures s'affrontent pour leur prendre ce pouvoir. La belle Hisaya, l'un des éléments les plus redoutables, va être prise dans l'étau d'une impitoyable machination qui va broyer toute la confrérie des marshalls, à commencer par son grand maître.

La planète Iriu est parsemée de cités, chacune gérée par un Consortium local. Cette instance politique et financière comprend un secteur chargé de la sécurité, dirigé par un maître Marshall. La jeune Hisaya fait partie de cette caste qui a pour particularité d’être secondée par des robots de défense.

Douée et courageuse, considérée comme l’une des meilleurs Marshall, Hisaya n’en demeure pas moins un élément parfois incontrôlable qui s’est fait une spécialité de mettre à mal les robots qui l’accompagne. Sa destinée prend une tournure inattendue après le meurtre d’un scientifique du nom d’Atto. Il travaillait sur la traduction d’anciens textes aux côtés de sa fille Kamina. Hisaya sera injustement accusée du crime et le maître Marshall devra faire croire à son décès pour la protéger.

C’est le puissant Sakura, élu du consortium et responsable du département Technologique qui est à l’origine du complot : les recherches d’Atto le gênaient dans son projet de colonisation d’un satellite appelé Illo...

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Un joli crayonné illustre la page de garde sous un imposant logo infographique en fausse 3D. Une page de garde à l’image de l’intérieur, où dessins et couleurs oscillent en permanence, tantôt chaleureux, humains, fouillés, tantôt gâchés par une utilisation excessive de l’informatique, dans les couleurs et certains effets gratuits. La narration est plutôt confuse et les scènes d’action trop visiblement influencées par les mangas (avec les clichés du genre, découpages au sabre et sauts impossibles), mais ce premier volume est déjà riche en potentiel. On espère que la maturité viendra au tome 2.

Lire un extrait

  Un commentaire ?